Un sujet toujours tabou : la mort du chien, du chat ou autre animal de compagnie Indre

Il est toujours difficile d'accepter la mort de notre animal de compagnie. Il fait partie de notre famille et c'est encore plus dur lorsque l'on est seul et âgé. Comment aborder le sujet délicat de la mort ?

Par: Joëlle Merlin



Lorsque l'on est confronté à la douleur de perdre notre toutou il n'est pas de mot, de geste ou de compassion qui puisse atténuer l'émotion que l'on ressent. Bien sur certains se croient obligés de nous dire la fameuse phrase malheureusement tant entendue : « mais ce n'est qu'un chien »!

A ces gens là j'ai envie de dire : « et bien NON ! Ce n'est pas qu'un chien ! »
c'est au contraire le compagnon qui a partagé notre vie, nos joies comme nos peines sans jamais nous juger, sans jamais montrer de lassitude de nous écouter, toujours content de nous retrouver le soir après le travail, le partage des jeux, ou simplement d'être couché à nos pieds lorsqu'on regarde la télé, juste pour nous dire qu'il est là, et quel bonheur de sentir l'amour de notre toutou dans son regard sans qu'il n'attende rien en échange....
car oui, le chien n'a aucune arrière pensée, lorsqu'il aime c'est pour de vrai !

Malheureusement l'espérance de vie de notre compagnon est plus courte que la notre (10 à 17 ans en général suivant la race et la taille), il est donc logique qu'il disparaisse avant nous.
Ce qui est encore plus difficile c'est lorsque la mort est accidentelle ou brutale à la suite d'une maladie, ou par euthanasie et là, on n'a pas le temps de s'y préparer.
Alors comment parvenir à faire le deuil ? Voilà une question difficile, voici donc quelques conseils pour passer le cap, mais attention, il ne s'agit pas de l'oublier, simplement d'essayer d'atténuer votre peine.......

1/LA MORT NATURELLE

lorsque le toutou est très vieux, ou malade depuis longtemps on s'attend forcément à le voir disparaître, profitez au maximum des derniers instants à passer avec lui, faites lui et faites vous plaisir.

2/LA MORT ACCIDENTELLE

Malheureusement quelques fois la mort vient par surprise et là c'est le désastre.
On éprouve de la colère, un immense chagrin, on en veut à la terre entière, et ces sentiments sont beaucoup plus difficiles à gérer.

3/L'EUTHANASIE

Lorsque le chien souffre trop, le vétérinaire va conseiller de procéder à l'euthanasie, avec l'accord du maitre. Il s'agit d'une injection par intra veineuse, le chien va alors s'endormir paisiblement et son coeur va progressivement cesser de battre.
Je vous conseille, même si le moment est difficile, d'assister votre chien lors de son dernier voyage, trop de maitre regrettent de ne pas être resté jusqu'au bout, mais il est important pour vous de l'accompagner jusqu'à son dernier souffle, cela l'apaisera de vous savoir à ses côtés, et cela vous rassurera de le voir partir sereinement.

Bien évidemment la décision de l'euthanasie est très difficile à prendre, car on se sent coupable de l'assassiner, on se dit qu'il aurait pu aller mieux, chassez ces idées de votre esprit ! Un vétérinaire ne conseillera jamais l'euthanasie s'il sait qu'une petite chance est possible, c'est pour le bien de votre toutou car ce qui serait cruel ce serait de le laisser souffrir jusqu'au bout !

Mais ensuite que faire du corps et quelles dispositions légales sont à respecter ?

n'hésitez pas à consulter mon site pour trouver la réponse à vos questions.

A propos de l'auteur:
Joëlle Merlin
Découvrez le club toutoucalin édité par l'auteur
http://club-toutoucalin.com/

Fourni par ArticlesEnLigne : Annuaire d'articles gratuits - Contenu libre