Spots encastrés

Chaque détail est important pour la décoration intérieure. La lumière et l’éclairage ont leur importance. Ils font ressortir le style dans un effet subtil. On utilise souvent des spots pour créer de l’ambiance dans un certain style. Il en existe en plusieurs types, qui se distinguent par leur puissance. On les choisit selon la pièce ou l’objet à éclairer. L’éclairage ponctuel est fait pour décorer, l’éclairage localisé est destiné aux pièces dans lesquelles on lit ou on travaille, et l’éclairage d’ambiance sert à créer une atmosphère.

Réglages de la lumière

Il faut que les faisceaux de lumières soient bien répartis. Si la densité est trop faible, vous aurez des zones d’ombre par endroits, et si elle est trop forte, vous gaspillerez inutilement votre énergie. Si vous utilisez des spots encastrés, vous avez le choix entre trois sources d’éclairage.

La première possibilité est la lampe halogène à 220 volts, qui n’a pas besoin de transformateur et crée une lumière douce et chaleureuse. Une ampoule halogène a une durée de vie de 2000 h environ.

La lampe incandescente de 220 volts, n’a pas non plus besoin de transformateur, elle diffuse une lumière douce, comme celle du jour et sera intéressante en matière d’économie d’énergie. L’ampoule a une durée de vie de 1000 h environ.

La lampe halogène de 12 volts TBT (très basse tension) est le troisième choix possible. Elle nécessite l’utilisation d’un transformateur et crée une lumière plus forte, plus brillante et plus blanche. L’ampoule vit entre 2000 et 4000 h environ. Elle revient plus chère puisqu’elle nécessite un transformateur.

Consignes globales

N’oubliez jamais de couper le courant avant de faire une quelconque intervention sur des circuits électriques. Les notices qui accompagnent les appareils sont faites pour être consultées, car elles renferment des consignes importantes, alors il serait utile de les lire. Pour encastrer vos spots, munissez-vous d’un tournevis gainé et isolé, d’une perceuse munie de scie trépan, d’une pince à bec. Vous aurez également besoin d’une pince coupante, et d’une pince à dénuder.

Les différents modes d’éclairage

Le choix des bons spots à encastrer déterminera la maîtrise de l’éclairage de votre pièce. Vous pouvez utiliser vos spots à des fins diverses, comme créer une certaine ambiance, mettre des objets ou des formes en valeur, aménager des zones particulières pour un usage précis. L’éclairage ponctuel permet de diriger la lumière vers un point précis, en répartissant convenablement les faisceaux. Vous pouvez par exemple mettre en valeur un tableau ou un objet. Il est aussi possible d’avoir un éclairage localisé, également adapté pour le travail et la lecture. Le faisceau lumineux est concentré sur la table de travail.

Comment répartir les faisceaux ?

Le meilleur moyen, c’est de suivre les instructions du fabricant pour avoir une bonne répartition. Voici tout de même quelques indications pour éclairer convenablement une pièce. Pour une chambre, vous aurez besoin en moyenne de 20 W au mètre carré si vous utilisez une lampe incandescente et 14 à 17 W au mètre carré pour une lampe halogène. Pour un salon de séjour, un éclairage plus fort est nécessaire : 35 W par mètre carré pour une lampe incandescente et entre 25 et 30 W pour une lampe halogène. La pièce où vous avez le plus besoin de luminosité, c’est dans l’atelier de bricolage. 90 W sont en moyenne nécessaires à la lampe incandescente et 70 à 80 à la lampe halogène. Par contre, dans les pièces comme la cave, le garage, ou la pièce pour le dégagement, vous n’aurez besoin que de 15 W pour le premier type d’éclairage et de 11 à 13 W au mètre carré pour le second. La salle de bain doit être éclairée avec une ampoule incandescente qui diffuse 30 W par mètre carré, ou une lampe incandescente qui diffuse 23 à 27 W. Dans la cuisine, il faut 40 W par mètre carré avec une lampe incandescente et 30 à 35 W avec une lampe halogène.

Nous donnons ces informations à titre indicatif évidemment, pour servir de point de repérer. Vous les utiliserez selon votre style, le type de décoration que vous voulez avoir, et l’effet que vous recherchez. En vous référant à ces données, vous pourrez alors réaliser correctement la répartition des faisceaux et créer un bon éclairage.

La méthode de pose des spots à encastrer

Rappelez-vous que si vous utilisez des spots halogènes TBT, il faut les brancher sur basse tension en utilisant un transformateur. Veillez à respecter la capacité maximale du transformateur. Il faut faire un calcul rapide pour que les puissances des lampes additionnées ne soient pas supérieures à la capacité du transformateur. Si la capacité de celui-ci est de 100 volts/ampères seulement, vous ne pourrez utiliser que 5 lampes de 20 volts chacune. La distance entre le spot et le transformateur est aussi un paramètre important pour déterminer à quelle section couper le câble. Pour choisir le transformateur, faites juste la règle de trois en fonction du nombre de spots et leur puissance en gardant à l’esprit la règle principale : ne jamais excéder sa capacité. Ainsi, avec une transformateur de 50 volts/ampères par exemple, vous ne pourrez utiliser qu’un seul spot s’il a une puissance de 35 W ou de 50 W, et deux s’ils sont de 20 W par exemple. Toutefois, il est conseillé d’utiliser un transformateur par ampoule pour ces spots halogènes très basses tensions. Pour monter les spots, respectez la hauteur sous plafond, qui est de 100 mm environ. La lampe doit être éloignée des matières inflammables à une distance d’au moins 0,5 mètre. Le transformateur et l’ampoule doivent être placés à 20 cm l’un de l’autre. Pour plus de précaution, isolez doublement le câble entre la boîte de dérivation et le transformateur. Choisissez ensuite sur le plafond l’endroit où vous voulez encastrer vos spots. Un gabarit de découpe est habituellement découpé avec l’appareil, mais vous pouvez aussi vous servir d’un compas pour marquer le cercle au plafond. Découpez le cercle avec la perceuse munie de scie à trépan. Raccordez les fils dans le faux plafond. Raccordez la douille de l’ampoule au transformateur, puis montez ce dernier dans le faux plafond. Insérez ensuite le spot dans le trou et mettez en place l’armature. Il vous reste ensuite à fixer l’ampoule et à la positionner dans le spot et à vérifier que les fils ne sont pas en contact avec la lampe. Mettez en place le circlips sur le spot, et remettez le courant pour faire un essai.
Articles Régionaux
- Spots encastrés Ain
- Spots encastrés Aisne
- Spots encastrés Allier
- Spots encastrés Alpes-de-Haute-Provence
- Spots encastrés Alpes-Maritimes
- Spots encastrés Ardèche
- Spots encastrés Ardennes
- Spots encastrés Ariège
- Spots encastrés Aube
- Spots encastrés Aude
- Spots encastrés Aveyron
- Spots encastrés Bas-Rhin
- Spots encastrés Bouches-du-Rhône
- Spots encastrés Calvados
- Spots encastrés Cantal
- Spots encastrés Charente
- Spots encastrés Charente-Maritime
- Spots encastrés Cher
- Spots encastrés Corrèze
- Spots encastrés Corse-du-Sud
- Spots encastrés Côte-d'Or
- Spots encastrés Côtes-d'Armor
- Spots encastrés Creuse
- Spots encastrés Deux-Sèvres
- Spots encastrés Dordogne
- Spots encastrés Doubs
- Spots encastrés Drôme
- Spots encastrés Essone
- Spots encastrés Eure
- Spots encastrés Eure-et-Loir
- Spots encastrés Finistère
- Spots encastrés Gard
- Spots encastrés Gers
- Spots encastrés Gironde
- Spots encastrés Haute-Corse
- Spots encastrés Haute-Garonne
- Spots encastrés Haute-Loire
- Spots encastrés Haute-Marne
- Spots encastrés Hautes-Alpes
- Spots encastrés Haute-Saône
- Spots encastrés Haute-Savoie
- Spots encastrés Hautes-Pyrénées
- Spots encastrés Haute-Vienne
- Spots encastrés Haut-Rhin
- Spots encastrés Hauts-de-Seine
- Spots encastrés Hérault
- Spots encastrés Ille-et-Vilaine
- Spots encastrés Indre
- Spots encastrés Indre-et-Loire
- Spots encastrés Isère
- Spots encastrés Jura
- Spots encastrés Landes
- Spots encastrés Loire
- Spots encastrés Loire-Atlantique
- Spots encastrés Loiret
- Spots encastrés Loir-et-Cher
- Spots encastrés Lot
- Spots encastrés Lot-et-Garonne
- Spots encastrés Lozère
- Spots encastrés Maine-et-Loire
- Spots encastrés Manche
- Spots encastrés Marne
- Spots encastrés Mayenne
- Spots encastrés Meurthe-et-Moselle
- Spots encastrés Meuse
- Spots encastrés Morbihan
- Spots encastrés Moselle
- Spots encastrés Nièvre
- Spots encastrés Nord
- Spots encastrés Oise
- Spots encastrés Orne
- Spots encastrés Paris
- Spots encastrés Pas-de-Calais
- Spots encastrés Puy-de-Dôme
- Spots encastrés Pyrénées-Atlantiques
- Spots encastrés Pyrénées-Orientales
- Spots encastrés Rhône
- Spots encastrés Saône-et-Loire
- Spots encastrés Sarthe
- Spots encastrés Savoie
- Spots encastrés Seine-et-Marne
- Spots encastrés Seine-Maritime
- Spots encastrés Seine-Saint-Denis
- Spots encastrés Somme
- Spots encastrés Tarn
- Spots encastrés Tarn-et-Garonne
- Spots encastrés Territoire de Belfort
- Spots encastrés Val-de-Marne
- Spots encastrés Val-d'Oise
- Spots encastrés Var
- Spots encastrés Vaucluse
- Spots encastrés Vendée
- Spots encastrés Vienne
- Spots encastrés Vosges
- Spots encastrés Yonne
- Spots encastrés Yvelines
Voir Aussi
- Antenne terrestre
La bonne réception des chaînes de télévision est conditionnée par l’antenne tv, qui doit être installée correctement et au bon endroit. Comme pour l’installation d’une antenne parabolique pour la réception satellite, l’installation de l’antenne terrestre nécessite aussi parfois un travail en hauteur.
- Plomberie
- Outils
- Le revêtement de sol
- Charge lourde
- Assemblage de meubles
- Serrure
- La nécessité d’un architecte d’intérieur
- Protection des installations électriques
- Parquet