Soudure

Vous n’avez pas forcément des talents de bricoleurs, mais aimez faire un peu de bricolage chez vous un dimanche après midi ? Vous devez prendre certaines précautions, surtout pour les opérations aussi délicates qu'une soudure. Nous vous donnons quelques conseils pour réaliser votre soudure en sécurité.

Les types de soudure

Il existe trois différents types de soudure à la flamme : la brasage, le soudo-brasage, et le soudage connu aussi sous le nom de soudage autogène. Le premier type de soudure se caractérise par l’utilisation d’un métal d’apport lors de l’assemblage de deux pièces de métal par capillarité. Dans cette méthode, les deux pièces à assembler sont chauffées préalablement, et lorsque le métal d’apport est mis en contact avec celles-ci, il entre tout de suite en fusion et permet de joindre les deux pièces. Il existe deux types de brassage. D’un côté, la brassage tendre, et de l’autre le brassage fort. Le brassage tendre est un brassage à l’étain. La température utilisée est inférieure à 450 deg. C. On peut utiliser cette méthode pour l’assemblage de tous les métaux. Par contre, elle est préférable pour les assemblages qui ne subissent pas de trop fortes contraintes mécaniques. L’assemblage de tuyaux de canalisations d’eau froide en fait partie. Le brassage fort, quant à lui, utilise l’argent, le cuivre, l’aluminium, à une température supérieure à 450 deg. C. Si les assemblages sont soumis à de très fortes contraintes mécaniques, comme les canalisations d’eau chaude ou de gaz, ce procédé est plus adapté. Par contre, le brassage fort n’assemble pas l’étain, le zinc, ou encore le plomb.

Le deuxième type de soudure est le soudo-brasage. On entend par soudo-brasage le procédé qui consiste à assembler bord à bord deux pièces de métal. On utilise le laiton comme métal de support. La température de fusion est à 900 deg. C. Il est utilisé pour les assemblages qui subissent de fortes contraintes mécaniques, comme les pots d’échappement.

Le soudage autogène consiste à assembler deux métaux de même nature en portant à fusion ces éléments. La température de chauffe est à 1500 deg. C. et on utilise ce procédé pour les assemblages qui subissent de fortes contraintes mécaniques comme les chaises, les installations sanitaires, et les portails.

Les outils utilisés pour la soudure

On utilise pour le brasage tendre et fort divers outils comme un flux décapant, de l’étain sous forme de fil, un manomètre, une pince étau, deux lampes à souder (dont un à butane), deux cartouches de gaz (dont un à butane), des brûleurs flammes crayon, des brûleurs à bec plat. Pour le soudo-brasage et le soudage autogène, il faut un chalumeau, un pack soudage, un manomètre et un tuyau.

Pour les trois types de soudure, on utilise de la toile émeri, un chalumeau, des baguettes de soudure, un étau, et un briquet. Il ne faut pas oublier les protections obligatoires pour toutes sortes d’opération de soudure, c’est-à-dire des lunettes de protection transparentes et des gants de protection.

Comment faire un brasage tendre ?

Commencer d’abord par nettoyer avec la toile d’émeri les pièces à l’intérieur et à l’extérieur de manière à ce qu’il n’y ait aucune trace. Ensuite, utiliser un pinceau pour induire les pièces avec du flux. Emboîter les pièces par la suite, selon l’assemblage désiré et les maintenir au moyen de l’étau ou de la pièce étau. Dans lecas où vous allez travailler sur une canalisation qui se trouve près d’un mur, il est nécessaire de protéger ce mur à l’aide d’un pare-flamme rigide ou souple. Protégez aussi votre étau et vos pièces avec des pièces en aluminium ou en plomb, si vous travaillez sur un étau. Utilisez un allume-gaz pour allumer votre chalumeau ou votre lampe à souder, puis régler la flamme pour avoir la température adéquate. Les pièces à assembler seront ensuite chauffées, de telle sorte que le cuivre finisse par devenir rouge foncé et le fer et l’acier rouge clair. Eloignez la flamme et faites enrouler le fil d’étain autour du joint, au niveau de la jointure des pièces, en cas de brasage tendre. Pour un brasage fort, continuez à chauffer les pièces et appliquez la baguette à la jointure. Faites en sorte que la baguette ne soit pas chauffée à la flamme en même temps que les pièces. Laissez refroidir avant d’essuyer avec un chiffon.

Comment faire un soudo-brasage ?

Effectuez la même opération de nettoyage avec la toile d’émeri. Induire les pièces de flux grâce au pinceau. Pointer ensuite les éléments à assembler pour que ceux-ci ne s’écartent pas une fois chauffés. Pointer signifie utiliser des petits points de soudure pour relier les pièces avant de commencer le procédé de soudo-brasage proprement dit. Souder ensuite en inclinant la baguette et le chalumeau à un angle de 45 deg. C. Déposer un cordon régulier le long de l’inclinaison.

Comment faire un soudage autogène ?

Reprendre l’étape du nettoyage intérieurement et extérieurement des pièces à souder. Enduire les pièces de flux à l’aide d’un pinceau. Emboîter les pièces et les maintenir par un étau ou une pince étau, de la même façon que pour le brasage. Prenez les précautions nécessaires sur les mûrs qui se trouvent près des canalisations sur lesquelles vous travaillez. Préparez la flamme du chalumeau ou de la lampe à souder à la température appropriée. Allumer le chalumeau à l’aide d’un allume-gaz en ouvrant les deux bouteilles de gaz (outils nécessaires pour un brasage). La flamme qui apparaît est de couleur jaune et semble se détacher du chalumeau. Réduisez le débit de l’acétylène jusqu’à ce que la flamme semble se recoller au chalumeau. Augmentez le débit d’oxygène jusqu’à obtenir une flamme à panache blanc. Inclinez le chalumeau à 45 deg. C et soudez en avançant. Effleurez les parties à souder avec le dard de la flamme. Faite tromper régulièrement la baguette de métal qui sert d’appoint dans le flux décapant. Pour finir, éteignez le poste bi-gaz. Si vous enrobez les baguettes, vous pouvez vous passer du flux.

Articles Régionaux
- Soudure Ain
- Soudure Aisne
- Soudure Allier
- Soudure Alpes-de-Haute-Provence
- Soudure Alpes-Maritimes
- Soudure Ardèche
- Soudure Ardennes
- Soudure Ariège
- Soudure Aube
- Soudure Aude
- Soudure Aveyron
- Soudure Bas-Rhin
- Soudure Bouches-du-Rhône
- Soudure Calvados
- Soudure Cantal
- Soudure Charente
- Soudure Charente-Maritime
- Soudure Cher
- Soudure Corrèze
- Soudure Corse-du-Sud
- Soudure Côte-d'Or
- Soudure Côtes-d'Armor
- Soudure Creuse
- Soudure Deux-Sèvres
- Soudure Dordogne
- Soudure Doubs
- Soudure Drôme
- Soudure Essone
- Soudure Eure
- Soudure Eure-et-Loir
- Soudure Finistère
- Soudure Gard
- Soudure Gers
- Soudure Gironde
- Soudure Haute-Corse
- Soudure Haute-Garonne
- Soudure Haute-Loire
- Soudure Haute-Marne
- Soudure Hautes-Alpes
- Soudure Haute-Saône
- Soudure Haute-Savoie
- Soudure Hautes-Pyrénées
- Soudure Haute-Vienne
- Soudure Haut-Rhin
- Soudure Hauts-de-Seine
- Soudure Hérault
- Soudure Ille-et-Vilaine
- Soudure Indre
- Soudure Indre-et-Loire
- Soudure Isère
- Soudure Jura
- Soudure Landes
- Soudure Loire
- Soudure Loire-Atlantique
- Soudure Loiret
- Soudure Loir-et-Cher
- Soudure Lot
- Soudure Lot-et-Garonne
- Soudure Lozère
- Soudure Maine-et-Loire
- Soudure Manche
- Soudure Marne
- Soudure Mayenne
- Soudure Meurthe-et-Moselle
- Soudure Meuse
- Soudure Morbihan
- Soudure Moselle
- Soudure Nièvre
- Soudure Nord
- Soudure Oise
- Soudure Orne
- Soudure Paris
- Soudure Pas-de-Calais
- Soudure Puy-de-Dôme
- Soudure Pyrénées-Atlantiques
- Soudure Pyrénées-Orientales
- Soudure Rhône
- Soudure Saône-et-Loire
- Soudure Sarthe
- Soudure Savoie
- Soudure Seine-et-Marne
- Soudure Seine-Maritime
- Soudure Seine-Saint-Denis
- Soudure Somme
- Soudure Tarn
- Soudure Tarn-et-Garonne
- Soudure Territoire de Belfort
- Soudure Val-de-Marne
- Soudure Val-d'Oise
- Soudure Var
- Soudure Vaucluse
- Soudure Vendée
- Soudure Vienne
- Soudure Vosges
- Soudure Yonne
- Soudure Yvelines
Voir Aussi
- Parquet
Le parquet est défini comme un revêtement de sol en bois ou à base de bois en général mais aussi en matière synthétique, robuste, de différentes textures et de plusieurs teintes. Il sert donc à couvrir le sol et est adaptable à toutes les habitations, les établissements commerciaux et les industries légères. Nous allons voir les différents types de parquet ainsi que les critères de choix à prendre en connaissance avant de procéder à l’achat.
- Antenne terrestre
- Spots encastrés
- Plomberie
- Serrure
- La nécessité d’un architecte d’intérieur
- Le revêtement de sol
- Protection des installations électriques
- Assemblage de meubles
- Outils