Protection des installations électriques

Est-il utile de rappeler la nécessité de prendre des précautions quand on veut réussir son installation électrique en toute sécurité ? Vous devez acquérir le réflexe de toujours vérifier ce que vous faites pour ne pas s’exposer au moindre risque. Quand il s’agit de manipuler une installation électrique, il n’est pas possible de laisser des choses au hasard ou de bâcler le travail. Les fils dénudés ne doivent pas être laissés tels quels, et ce même hors tension. Il arrivera bien un moment où le circuit sera sous tension, et en oubliant de recouvrir les fils dénudés, vous courez à la catastrophe.

Comment faire pour protéger son installation électrique ?

Equipez votre circuit électrique de coupe-circuits qui le protègeront si jamais la puissance maximale est dépassée ou s’il y a un court-circuit. Le court-circuit résulte d’une mauvaise manipulation ou de l’état défectueux de l’appareil. On pose la protection sur la phase et sur le neutre. Un circuit électrique doit comprendre un fusible, qui est un appareil électrique de sécurité qui coupe le courant dans le circuit en cas de défaut. Les fusibles possèdent parfois des voyants, qui sont des témoins de fonctionnement, et on peut les remplacer quand ils tombent en panne. Il est actuellement possible d’équiper les circuits d’un appareil appelé disjoncteur divisionnaire. Ce système permet de visualiser immédiatement la défaillance dans le circuit. Une fois que la panne est réparée, il met automatiquement le circuit sous tension. Sur un circuit d’une intensité de 10 Ampères, utilisez des fusibles ou des disjoncteurs divisionnaires de la même intensité, et jusqu’à 16 Ampères pour ce dernier pour assurer la protection de votre circuit. Votre circuit ne pourra alimenter que des appareils de 2300 Watts en tout. Cette puissance maximale pourra atteindre entre 3700 et 4600 Watts, pour une intensité de 16 à 20 Ampères. Protégez votre circuit avec des dispositifs de sécurité de la même intensité, pouvant aller jusqu’à 25 ampères tout au plus. La puissance maximale sera de 7400 Watts pour une intensité de 32 Ampères. Les fusibles ou les disjoncteurs devront être de la même intensité.

La pose des appareils de protection

Interrompez l’arrivée du courant au disjoncteur général pour mettre le circuit hors tension avant de commencer le travail. Repérez les fusibles de chaque circuit, puis les numéroter pour les distinguer. Retirez tous les porte-fusibles en les dévissant. Reportez tous les numéros sur les fils correspondants pour continuer à les distinguer. Dévissez également l’ancien tableau et retirez-le de l’arrivée du disjoncteur général. Remplacez l’ancien tableau par un tableau modulaire standard adapté au nombre de circuits à alimenter. Après avoir repéré la longueur de câbles nécessaires, fixez le nouveau tableau au mur. Installez un différentiel, des porte-fusibles ou disjoncteurs en respectant l’emplacement des circuits. Placez ensuite les deux peignes phase et neutre sur les porte-fusibles ou disjoncteurs. Branchez le neutre et la phase provenant du disjoncteur général sur le différentiel. Reliez les phases et les neutres de chaque circuit sur son propre élément modulaire. Branchez les fils de terre au bornier de terre correspondant et faites en sorte que ce dernier soit bien relié au piquet de terre. Vous pouvez fermer le tableau une fois que les passages de câble auront été découpés.

Les types de protection

Les fusibles et les disjoncteurs mettent votre circuit à l’abri des sur-intensités et des courts-circuits. En cas d’orage, il survient parfois des surtensions d’origine atmosphérique. Le parafoudre est utilisé dans ce cas pour écouler ses surtensions à la terre. Les circuits de salle de bain et les circuits prises de courant doivent avoir une protection différentielle, de 30 mA exclusivement. On utilise par exemple un disjoncteur différentiel pour protéger les personnes et le circuit sur une ou plusieurs prises, si jamais il y a une surcharge ou un court-circuit. L’interrupteur différentiel ne protège que les personnes. Chaque circuit doit être muni d’un disjoncteur ou un porte-fusible pour le protéger. Certains appareils utilisent ce qu’on appelle un contacteur jour et nuit. Il sert à alimenter les chauffe-eaux et autres appareils similaires. Les points d’éclairage peuvent être commandés par un télérupteur. Il permet de commander un circuit d’éclairage à partir d’un ou plusieurs boutons poussoirs, par exemple dans une cage d’escalier ou un très long couloir. Il est avantageux par son aspect pratique.

Les éléments complémentaires sur un tableau

Il y a des éléments complémentaires à ne pas oublier lorsque vous posez votre tableau modulaire. Il comprend un rail sur lequel sont fixés des éléments, un disjoncteur de branchement, des bornes de raccordement, des peignes de répartition phase et neutre, un interrupteur différentiel à haute sensibilité, un contacteur jour et nuit, un coupe-circuit ou un disjoncteur, une prise de terre, et un bornier de terre.

Les normes de sécurité

Les installations électriques sont régies par des règles décrites par la norme NF C 15-100. Les normes permettent d’assurer la sécurité et de répondre aux besoins de la maison. Toutes les nouvelles installations et les rénovations complètes sont soumises au respect de la norme. Même les rénovations partielles et les extensions sont soumises aux normes, dans la mesure du possible. D’après la norme NF C 15-100, le tableau électrique doit être implanté dans une Gaine Technique Logement (GTL). Cette GTL a l’avantage de permettre un accès facile à l’installation électrique. Toutes les arrivées des réseaux courants forts et faibles sont regroupées dans un seul emplacement sur cette gaine. Son usage est imposé pour tous les logements, particuliers et collectifs. On trouve dans un tableau électrique des appareils modulaires, des borniers et des peignes. En plus de protéger les circuits et les personnes contre la foudre, les appareils modulaires aident aussi à gérer la consommation et à réduire les dépenses d’énergie. Les tableaux électriques sont déjà équipés de borniers en phase, neutre et terre et les peignes servent à alimenter les protections de circuit.

Articles Régionaux
- Protection des installations électriques Ain
- Protection des installations électriques Aisne
- Protection des installations électriques Allier
- Protection des installations électriques Alpes-de-Haute-Provence
- Protection des installations électriques Alpes-Maritimes
- Protection des installations électriques Ardèche
- Protection des installations électriques Ardennes
- Protection des installations électriques Ariège
- Protection des installations électriques Aube
- Protection des installations électriques Aude
- Protection des installations électriques Aveyron
- Protection des installations électriques Bas-Rhin
- Protection des installations électriques Bouches-du-Rhône
- Protection des installations électriques Calvados
- Protection des installations électriques Cantal
- Protection des installations électriques Charente
- Protection des installations électriques Charente-Maritime
- Protection des installations électriques Cher
- Protection des installations électriques Corrèze
- Protection des installations électriques Corse-du-Sud
- Protection des installations électriques Côte-d'Or
- Protection des installations électriques Côtes-d'Armor
- Protection des installations électriques Creuse
- Protection des installations électriques Deux-Sèvres
- Protection des installations électriques Dordogne
- Protection des installations électriques Doubs
- Protection des installations électriques Drôme
- Protection des installations électriques Essone
- Protection des installations électriques Eure
- Protection des installations électriques Eure-et-Loir
- Protection des installations électriques Finistère
- Protection des installations électriques Gard
- Protection des installations électriques Gers
- Protection des installations électriques Gironde
- Protection des installations électriques Haute-Corse
- Protection des installations électriques Haute-Garonne
- Protection des installations électriques Haute-Loire
- Protection des installations électriques Haute-Marne
- Protection des installations électriques Hautes-Alpes
- Protection des installations électriques Haute-Saône
- Protection des installations électriques Haute-Savoie
- Protection des installations électriques Hautes-Pyrénées
- Protection des installations électriques Haute-Vienne
- Protection des installations électriques Haut-Rhin
- Protection des installations électriques Hauts-de-Seine
- Protection des installations électriques Hérault
- Protection des installations électriques Ille-et-Vilaine
- Protection des installations électriques Indre
- Protection des installations électriques Indre-et-Loire
- Protection des installations électriques Isère
- Protection des installations électriques Jura
- Protection des installations électriques Landes
- Protection des installations électriques Loire
- Protection des installations électriques Loire-Atlantique
- Protection des installations électriques Loiret
- Protection des installations électriques Loir-et-Cher
- Protection des installations électriques Lot
- Protection des installations électriques Lot-et-Garonne
- Protection des installations électriques Lozère
- Protection des installations électriques Maine-et-Loire
- Protection des installations électriques Manche
- Protection des installations électriques Marne
- Protection des installations électriques Mayenne
- Protection des installations électriques Meurthe-et-Moselle
- Protection des installations électriques Meuse
- Protection des installations électriques Morbihan
- Protection des installations électriques Moselle
- Protection des installations électriques Nièvre
- Protection des installations électriques Nord
- Protection des installations électriques Oise
- Protection des installations électriques Orne
- Protection des installations électriques Paris
- Protection des installations électriques Pas-de-Calais
- Protection des installations électriques Puy-de-Dôme
- Protection des installations électriques Pyrénées-Atlantiques
- Protection des installations électriques Pyrénées-Orientales
- Protection des installations électriques Rhône
- Protection des installations électriques Saône-et-Loire
- Protection des installations électriques Sarthe
- Protection des installations électriques Savoie
- Protection des installations électriques Seine-et-Marne
- Protection des installations électriques Seine-Maritime
- Protection des installations électriques Seine-Saint-Denis
- Protection des installations électriques Somme
- Protection des installations électriques Tarn
- Protection des installations électriques Tarn-et-Garonne
- Protection des installations électriques Territoire de Belfort
- Protection des installations électriques Val-de-Marne
- Protection des installations électriques Val-d'Oise
- Protection des installations électriques Var
- Protection des installations électriques Vaucluse
- Protection des installations électriques Vendée
- Protection des installations électriques Vienne
- Protection des installations électriques Vosges
- Protection des installations électriques Yonne
- Protection des installations électriques Yvelines
Voir Aussi
- Le revêtement de sol
Le confort et le style d’une maison sont des éléments essentiels pour les occupants. On a tous envie d’une maison agréable à vivre, bien décorée, avec un style personnalisé qui nous correspond. Le sol est un élément important à prendre en considération lorsqu’on s’occupe de la décoration intérieure.
- Spots encastrés
- La nécessité d’un architecte d’intérieur
- Parquet
- Plomberie
- Assemblage de meubles
- Charge lourde
- Outils
- Serrure
- Antenne terrestre