Prêts pour entreprise

Chaque jour des gens se présentent dans des institutions financières dans le but d’emprunter de l’argent, que ce soit pour des maisons ou des voitures. Toutefois, les consommateurs individuels ne sont pas les seuls à avoir besoin de prêts. Les entreprises aussi empruntent de l’argent à des institutions financières ou autres groupes privés de financement. Certaines petites sociétés ont parfois même recours à des fonds privés pour élargir leur activité ou encore changer de locaux.


1. Prêts pour Entreprise

Chaque jour des gens se présentent dans des institutions financières dans le but d’emprunter de l’argent, que ce soit pour des maisons ou des voitures. Toutefois, les consommateurs individuels ne sont pas les seuls à avoir besoin de prêts. Les entreprises aussi empruntent de l’argent à des institutions financières ou autres groupes privés de financement. Certaines petites sociétés ont parfois même recours à des fonds privés pour élargir leur activité ou encore changer de locaux. Ainsi, bien qu’un grand nombre de gens rêvent et réussissent à créer leur propre entreprise, plus de la moitié d’entre eux échouent dès leur première année d’existence. Cela rend l’obtention d’un prêt pour entreprise encore plus difficile car les institutions financières veulent s’assurer que les sociétés sont solides et détiennent un dossier rassurant. Par conséquent, avec le temps, un système complexe de chèques et d’écritures a été utilisé par plusieurs créanciers afin de s’assurer que les entreprises sont aptes à honorer leur emprunt. Même si les moyens et modes d’obtention de prêt se sont améliorés et ont augmenté avec le nombre croissant d’entreprises existantes, l’acquisition de ces prêts s’avère toujours aussi complexe.

2. Les différents types de prêts

Il existe différents types de prêts commerciaux selon les besoins spécifiques de chaque débiteur. Certains ont besoin d’argent pour obtenir de meilleurs équipements, d’autres pour répondre rapidement à toutes sortes d’imprévus pouvant survenir d’un moment à l’autre. Bien qu’il y ait plusieurs choix, les prêts les plus communs accordés aux entreprises concernent majoritairement l’acquisition d’équipement, d’immobiliers, de fonds commerciaux, marges de crédits ou encore cartes de crédits corporatives. Tous ces types de prêts ont différentes exigences. Il existe également plusieurs autres prêts tels que les prêts corporatifs, uniquement attribués aux plus grosses entreprises. Ainsi, c’est la taille de votre entreprise qui déterminera le type de prêt que vous pouvez prétendre obtenir. Prêts pour équipement : Les prêts les plus fréquemment obtenus sont les prêts pour équipement. Ils sont accordés aux entreprises afin qu’elles puissent se procurer l’outillage nécessaire au démarrage de leur activité ou le renouveler lorsque l’entreprise existe depuis un certain temps. Le type de matériel varie en fonction de l’activité même de l’entreprise (achats de véhicules, ordinateurs, etc.) Certaines institutions financières pourront utiliser ce qui compose l’infrastructure comme garantie. Elles pourront en effet aller jusqu’à s’assurer de la saisie des biens du souscripteur en cas de non-recouvrement. Pour des prêts d’équipement, les emprunteurs peuvent choisir de retirer la garantie sur une seule pièce d’équipement. Si le souscripteur possède une grande quantité d’équipement, il a également la possibilité de faire une couverture de garantie, autrement dit une garantie sur tout l’équipement appartenant à l’entreprise. Marge de crédit : Une marge de crédit est une source de financement temporaire. Il faut compter entre douze et vingt-quatre mois pour mettre au point une marge de crédit. Il s’agit en fait d’un montant de crédit disponible que les emprunteurs ont la possibilité de retirer à condition qu’ils le remboursent dans les délais impartis et convenus préalablement avec l’institution financière. Cela signifie donc que si vous avez besoin d’argent, l’organisme de crédit le débitera de votre marge de crédit et le placera sur votre compte. La marge de crédit apporte une aide concrète et rapide à court terme. Par exemple, si vous avez besoin de renflouer vos stocks de marchandises à une époque plutôt propice à d’autres types d’investissements, vous pouvez utiliser cette solution. Toutefois, il est important de savoir qu’une fois ces stocks vendus, vous devrez la rembourser sans délai. C’est la raison pour laquelle les marges de crédit sont à si court terme: l’utilisation de la marge peut être surveillée plus scrupuleusement. Prêts pour Immobilier : Les prêts pour Immobilier sont des prêts pour acheter de l’immobilier commercial et résidentiel. Par exemple, les emprunteurs peuvent obtenir un prêt pour immobilier afin de devenir propriétaire des locaux que leur entreprise prévoit d’occuper. Plus simplement, un emprunteur peut souscrire un prêt afin d’acheter une propriété et ensuite la louer à une personne morale. Il peut également acheter un bien résidentiel avec ce type de prêt dans le but de louer ces maisons à une personne physique. Cependant, les tarifs sont souvent plus bas pour les emprunteurs qui prévoient occuper l’espace eux-mêmes. En effet, si un emprunteur loue une propriété et que le locataire ne peut plus payer son loyer, l’emprunteur ne pourra par la suite probablement pas payer le créancier; alors que s’il occupe la propriété lui-même, l’emprunteur payera le prêt directement et ne dépendra pas d’un tiers. Carte de Crédit Corporatives : Les cartes de crédit pour entreprise représentent probablement le type de prêt pour entreprise le plus facile à obtenir en raison de la variété de conditions sous lesquelles elles peuvent être utilisées. En effet, ces cartes peuvent servir à tout ce qui est lié à votre activité: amener des clients au restaurant, acheter des fournitures de bureau, etc. Elles peuvent posséder différentes limites selon votre crédit et/ou le crédit souscrit par votre entreprise. Depuis la création des points de récompenses, air miles, Smiles et autres bonus liés à ces modes de paiement, plusieurs grandes entreprises commencent à mettre en place leurs cartes de crédit corporatives. Il est donc de plus en plus fréquent de voir que plusieurs entreprises commencent à payer toutes leurs factures à l’aide de ce type de carte, et les sociétés de cartes de crédit fournissent en retour des feuilles de calcul détaillées de ce qui a été payé et dépensé. Cela rend l’organisation beaucoup plus simple, particulièrement pour les grandes sociétés.

3. A qui s’adresser ?

Bien qu’il y ait probablement différentes façons d’obtenir des prêts pour votre entreprise, les plus communs sont les banques, les économies personnelles et les capitalistes aventureux. Toutes ces sources de financement ont leurs avantages et leurs inconvénients. C’est pourquoi il est fondamental que les emprunteurs soient vigilants quant à la personne ou l’organisme auprès desquels ils empruntent avant de prendre toute décision. Financement Privé : Plusieurs personnes choisissent de se procurer des prêts par l’intermédiaire de leurs famille et amis afin de démarrer leur propre entreprise ou de simplement améliorer une société existante. Même s’il est vrai que le financement privé n’est pas assimilable aux prêts évoqués précédemment, ils peuvent devenir tout aussi compliqués. Il y a souvent beaucoup de pression concernant le remboursement de la somme. De plus, l’absence de recours légaux en cas de fraude peut poser problème. Cependant, il y a des raisons pour lesquelles un emprunteur peut préférer emprunter à un ami ou à membre de sa famille, comme par exemple le fait qu’il n’aura pas à déposer de garantie.. Banques : La banque est probablement l’endroit le plus populaire vers lequel les chefs d’entreprise se tournent pour trouver un prêt. Presque toutes les banques offrent un type de prêt professionnel, mais la durée et le montant de celui-ci peuvent varier. Les banques se situant dans de plus petites communautés n’offrent souvent que de petits prêts. Si vous représentez une société plus importante, ou plus particulièrement une multinationale, vous devrez probablement chercher des fonds auprès d’une plus grande banque. Ces établissements bancaires étudieront minutieusement tous les souscripteurs potentiels avant de leur accorder un prêt. Cela inclut des vérifications sur vos crédits en cours, la convocation à des entrevues, l’observation de vos plans d’affaires, etc. La plupart des banques vous demanderont également de fournir une garantie supplémentaire et fiable à leurs yeux en cas d’impossibilité soudaine de remboursement des échéances.

4. L’importance d’un bon crédit

Le crédit déjà souscrit par un emprunteur est un des paramètres qui attirent immédiatement l’attention des institutions financières. Cette accumulation constitue plus qu’une simple liste de dettes payées ou non. Garantie : La garantie est un paramètre que les institutions financières privilégient afin de se protéger contre une perte totale dans le cas où un emprunteur ne pourrait pas rembourser son prêt. Cela peut être une chose tangible comme une maison ou tout autre bien immobilier, ou des choses non tangibles comme des bourses, des parts, ou le contenu d’un compte bancaire. Presque tous les prêts pour entreprises requièrent une certaine forme de garantie. Dans le cas contraire, ces prêts sont appelés « prêts non sécurisés ». Ceux-ci sont plus rares car la plupart des institutions financières exigent une certaine forme de protection. Cependant, il existe une autre option qui assure une relative sécurité, semblable à la garantie : l’ajout d’un garant ou cosignataire. Il s’agit d’une personne possédant une provision suffisamment solide pour se joindre à la signature du prêt souscrit. Si une entreprise en faillite détient un garant et que celui-ci ne rembourse pas le prêt à son tour, il pourra être le seul tenu responsable au regard de la loi pour finir de le payer. Ainsi, presque tous les prêts pour entreprises exigeront que le propriétaire de l’entreprise signe en tant que garant. Un cosignataire est habituellement un individu qui n’est pas impliqué dans l’entreprise mais qui fournit une force financière. Flux de Trésorerie : Le flux de trésorerie comprend la quantité d’argent que votre entreprise rapporte, mais aussi vos dépenses, ou combien il vous reste de fonds pour une période donnée. Afin de déterminer la position du flux de trésorerie d’un emprunteur potentiel, il est d’usage de prendre tout leur afflux d’argent et de soustraire toute leur sortie d’argent. Ce qui reste de cette opération reflète le flux de trésorerie disponible. La plupart du temps, les institutions financières cherchent un montant de surplus de liquidités d’environ 20%. Ceci représente un facteur très déterminant. Il est vrai que si vous peinez déjà à payer vos factures, obtenir un prêt pourrait mettre l’entreprise en danger. Enfin, le surplus de flux de trésorerie est important car il fournit aux propriétaires d’entreprises une flexibilité additionnelle dans le cas où ils auraient une urgence ou un besoin inopiné d’argent. Réputation : Il s’agit de la réputation d’une entreprise ou du gérant de l’entreprise. Ont-ils un grand nombre de crédits impayés ? Payent-ils souvent les factures en retard ? Ont-ils été impliqués dans des affaires de mauvais ou non-paiements avant celle-ci ? Comment cela s’est-il déroulé ? Votre réputation peut être ce qui favorise ou détruit vos chances d’obtenir un nouveau prêt. Si votre renommée est bonne, mais que vous bénéficiez de peu de garantie, l’institution financière sera plus encline à travailler avec vous. A contrario, si vous avez un grand nombre d’appuis mais que vous avez par deux fois fait faillite, il vous sera nettement moins aisé d’obtenir la somme que vous voulez. Valeur Nette : La valeur nette désigne ce que vous possédez par rapport à ce que vous devez. Évidemment, nous désirons tous que la valeur de nos biens dépasse celle de nos dettes. La valeur que vous possédez mais ne devez pas s’appelle valeur résiduelle. Les institutions financières cherchent le plus de valeur résiduelle possible chez leurs futurs emprunteurs.

5. Crédit

Le crédit est probablement le facteur ayant le plus de poids lorsqu’un emprunteur potentiel cherche un prêt. Le crédit est le rapport de votre vie financière, une sorte de bulletin de toutes les interactions financières que vous avez faits dans votre vie. Il inclut les transactions effectuées avec vos cartes, le paiement des factures, les éventuelles faillites, les charges de prêts, etc. Si vous n’avez jamais déclaré faillite ou manqué de payer un prêt, votre crédit sera probablement accordé. Par contre l’inverse est pratiquement rédhibitoire. Les institutions financières ne veulent pas prêter de l’argent s’il y a un risque élevé. Si un créditeur potentiel a déclaré faillite dans le passé ou a reçu des interdits bancaires, comment celui-ci peut-il garantir que de telles situations ne se reproduiront pas ? Il y a également des sociétés de crédit qui rédigent un rapport de santé financière des entreprises. Elles y mesurent plusieurs éléments semblables. Mais plutôt que de se pencher sur les paramètres qui iraient en la faveur du crédit, elles s’attacheront plus à regarder la santé de l’entreprise dans son ensemble.

6. Expérience Commerciale

L’expérience commerciale d’un emprunteur potentiel est probablement un des facteurs les plus significatifs lors de la décision finale qui déterminera s’il se qualifie ou non pour un prêt. Ce n’est pas simplement l’expérience en général qui est appréciée, mais l’expérience spécifique requise dans le domaine de l’entreprise. Si vous souhaitez monter votre propre restaurant italien mais que vous n’avez jamais travaillé dans un restaurant auparavant et que vous ne connaissez rien à la cuisine italienne, vous serez difficilement en mesure de trouver un prêt. Des études ont montré que l’expérience fait une grande différence dans la réussite ou l’échec d’une entreprise. Cela veut donc dire que les banques prennent un risque élevé à chaque fois qu’elles prêtent à des emprunteurs sans expérience. Puisque cela constitue une problématique importante, les institutions financières attendent une preuve d’expérience assez large avant qu’elles n’accordent leurs prêts. C’est la raison pour laquelle un plan d’affaire est toujours exigé.

7. Plans d’Affaires

Un plan d’affaires est une large description de la société proposée par un emprunteur : ce dossier récapitule tous types de coût (des coûts d’opération au coût des meubles, etc.). Ils se basent en général sur des entreprises semblables afin d’apprécier ce qu’elles ont fait, et quels sont les résultats obtenus. Ce dossier a donc double vocation de par le fait de donner un aperçu concret de ce qui attend les futurs emprunteurs et gérants de société. Ils y étudient également combien d’argent ont rapporté ces entreprises déjà existantes, les meilleurs emplacements et investissements à réaliser, etc. Cela permet aux créanciers de voir si le projet a été bien réfléchi et comment il a été conçu, si tout a bien été pris en compte et enfin, s’il peut véritablement faire l’objet d’un accord de prêt. Ainsi, même si vous possédez une bonne garantie, un cosignataire et un crédit impeccable, un mauvais plan d’affaires pourrait vous faire perdre l’obtention du prêt.

8. Conclusion

Comme on peut le constater, les prêts pour entreprises sont des prêts extrêmement complexes. On en trouve différents types et ils peuvent s’obtenir sous diverses conditions. Si vous cherchez à emprunter de l’argent pour votre entreprise, contactez plusieurs institutions financières, comparez leurs tarifs, leurs conditions, et ce que chaque banque peut vous apporter pour rendre le fonctionnement de votre entreprise plus facile. Il est extrêmement important de nettoyer un crédit en cours, surtout s’il est douteux, avant de visiter toute institution financière. Cela sera probablement une des premières choses que les prêteurs potentiels vérifieront avant même d’envisager de vous accorder un prêt.
Articles Régionaux
- Prêts pour entreprise Ain
- Prêts pour entreprise Aisne
- Prêts pour entreprise Allier
- Prêts pour entreprise Alpes-de-Haute-Provence
- Prêts pour entreprise Alpes-Maritimes
- Prêts pour entreprise Ardèche
- Prêts pour entreprise Ardennes
- Prêts pour entreprise Ariège
- Prêts pour entreprise Aube
- Prêts pour entreprise Aude
- Prêts pour entreprise Aveyron
- Prêts pour entreprise Bas-Rhin
- Prêts pour entreprise Bouches-du-Rhône
- Prêts pour entreprise Calvados
- Prêts pour entreprise Cantal
- Prêts pour entreprise Charente
- Prêts pour entreprise Charente-Maritime
- Prêts pour entreprise Cher
- Prêts pour entreprise Corrèze
- Prêts pour entreprise Corse-du-Sud
- Prêts pour entreprise Côte-d'Or
- Prêts pour entreprise Côtes-d'Armor
- Prêts pour entreprise Creuse
- Prêts pour entreprise Deux-Sèvres
- Prêts pour entreprise Dordogne
- Prêts pour entreprise Doubs
- Prêts pour entreprise Drôme
- Prêts pour entreprise Essone
- Prêts pour entreprise Eure
- Prêts pour entreprise Eure-et-Loir
- Prêts pour entreprise Finistère
- Prêts pour entreprise Gard
- Prêts pour entreprise Gers
- Prêts pour entreprise Gironde
- Prêts pour entreprise Haute-Corse
- Prêts pour entreprise Haute-Garonne
- Prêts pour entreprise Haute-Loire
- Prêts pour entreprise Haute-Marne
- Prêts pour entreprise Hautes-Alpes
- Prêts pour entreprise Haute-Saône
- Prêts pour entreprise Haute-Savoie
- Prêts pour entreprise Hautes-Pyrénées
- Prêts pour entreprise Haute-Vienne
- Prêts pour entreprise Haut-Rhin
- Prêts pour entreprise Hauts-de-Seine
- Prêts pour entreprise Hérault
- Prêts pour entreprise Ille-et-Vilaine
- Prêts pour entreprise Indre
- Prêts pour entreprise Indre-et-Loire
- Prêts pour entreprise Isère
- Prêts pour entreprise Jura
- Prêts pour entreprise Landes
- Prêts pour entreprise Loire
- Prêts pour entreprise Loire-Atlantique
- Prêts pour entreprise Loiret
- Prêts pour entreprise Loir-et-Cher
- Prêts pour entreprise Lot
- Prêts pour entreprise Lot-et-Garonne
- Prêts pour entreprise Lozère
- Prêts pour entreprise Maine-et-Loire
- Prêts pour entreprise Manche
- Prêts pour entreprise Marne
- Prêts pour entreprise Mayenne
- Prêts pour entreprise Meurthe-et-Moselle
- Prêts pour entreprise Meuse
- Prêts pour entreprise Morbihan
- Prêts pour entreprise Moselle
- Prêts pour entreprise Nièvre
- Prêts pour entreprise Nord
- Prêts pour entreprise Oise
- Prêts pour entreprise Orne
- Prêts pour entreprise Paris
- Prêts pour entreprise Pas-de-Calais
- Prêts pour entreprise Puy-de-Dôme
- Prêts pour entreprise Pyrénées-Atlantiques
- Prêts pour entreprise Pyrénées-Orientales
- Prêts pour entreprise Rhône
- Prêts pour entreprise Saône-et-Loire
- Prêts pour entreprise Sarthe
- Prêts pour entreprise Savoie
- Prêts pour entreprise Seine-et-Marne
- Prêts pour entreprise Seine-Maritime
- Prêts pour entreprise Seine-Saint-Denis
- Prêts pour entreprise Somme
- Prêts pour entreprise Tarn
- Prêts pour entreprise Tarn-et-Garonne
- Prêts pour entreprise Territoire de Belfort
- Prêts pour entreprise Val-de-Marne
- Prêts pour entreprise Val-d'Oise
- Prêts pour entreprise Var
- Prêts pour entreprise Vaucluse
- Prêts pour entreprise Vendée
- Prêts pour entreprise Vienne
- Prêts pour entreprise Vosges
- Prêts pour entreprise Yonne
- Prêts pour entreprise Yvelines