Parquet

Le parquet est défini comme un revêtement de sol en bois ou à base de bois en général mais aussi en matière synthétique, robuste, de différentes textures et de plusieurs teintes. Il sert donc à couvrir le sol et est adaptable à toutes les habitations, les établissements commerciaux et les industries légères. Nous allons voir les différents types de parquet ainsi que les critères de choix à prendre en connaissance avant de procéder à l’achat.

Les différents types de parquet

Il existe quatre catégories de parquets, il y a les parquets traditionnels massifs, les parquets contre collés, les revêtements de sol stratifiés et les parquets mosaïques collés.

Ils sont conçus à partir de bon nombre d’essence, c'est-à-dire de type de bois, qui peuvent être d’origine locale ou indigène, et exotique. Parmi les essences locales on compte principalement le chêne, le châtaigner, l’érable, le pin, le frêne et l’hêtre. Les essences exotiques comprennent en particulier, le teck, le kambala, le wengué et le bambou qui sont très prisés en raison de leur résistance à l’eau.

Le parquet est un bon investissement de par le fait qu’il soit à long terme entre 20 et 70 ans. Il peut d’ailleurs être rénové car c’est un matériau naturel et robuste et il en est de même pour les petites réparations en cas d’endommagement car il ne suffira que de remplacer la lame en question. Il a comme principales qualités le fait d’être sain et chaleureux grâce à son essence qui est anallergique. On apprécie également ses propriétés isolante car l’essence du parquet contribue à l’équilibre hygrométrique de l’endroit, c'est-à-dire une proportion raisonnable de vapeur d’eau contenue dans l’air, acoustique qui respecte les normes phoniques de 58 db et qui pourra diminuer les bruits de pas entre les étages d’un établissement, et enfin son élégance naturelle. La surface est agréable, de température ambiante et convient à tout type de saison. L’entretien est facilité si le parquet est vitrifié. Sa robustesse dépend de son épaisseur.

Il existe trois manières de les installer selon le type de parquet en question.

La pose clouée tout d’abord est celle d’usage et qui convient surtout au parquet massif. L’installation est complexe et doit se faire par un professionnel pour éviter les grincements plus tard.

La pose collée est plus moderne et concerne les assemblages quelques peu délicats et les usages spécifiques dans les pièces de moins de 28° comme la salle de bain par exemple.

La pose flottante enfin, est courante et facile à installer. L’assemblage se fait sans colle et est démontable pour être réinstallée ailleurs s’il y a déménagement.

On commence donc avec les parquets traditionnels massifs qui sont fabriqués artisanalement et qui résistent le plus au temps, ils peuvent durer jusqu’à cent ans. Mais cela a un prix et il se trouve que c’est le type de parquet le plus cher. La pose est un peu complexe et se fait souvent sur lambourdes c'est-à-dire sur des pièces de bois qui sont fixées sur les solives pour permettre la pose du plancher. Les solives quand à elles sont des pièces de la charpente qui sont en position horizontale. L’installation fait ressortir l’élégance naturelle du bois massif qui est d’une grande authenticité. Les dimensions de ce type de parquet répondent à certaines normes et doivent avoir une longueur de 300 à 600 mm, une largeur de 50 à 70 mm et une épaisseur de 23 mm exactement.

Il y a ensuite les parquets contre-collés qui sont constitués de différentes couches de bois et qui sont produits industriellement. En général la couche de parement est en bois massif et dans les autres couches on trouve du contreplaqué et du médium pour les autres couches. Ils peuvent être tout aussi bien fabriqués à partir d’une essence indigène qu’exotique. Leurs principaux avantages sont d’être économiques et pratiques. Ils peuvent aussi être rénovés. Ils sont disponibles vitrifiés et en plusieurs teintes. Les parquets contre-collés sont moins durables que les parquets traditionnels massif mais ils peuvent néanmoins résister jusqu’à 70 ans si leur entretien est soigné. Leurs dimensions répondent également à certaines normes. Ils sont classés en deux catégories qui distinguent les parquets contre-collés épais et les parquets contre-collés fins.

Les parquets épais doivent avoir une épaisseur entre 14 et 23 mm qui peuvent être installés en pose collée, clouée ou flottante.

Les parquets fins doivent avoir une épaisseur entre 8 et 10 mm et nécessitent exclusivement une pose flottante.

On poursuit avec les parquets à mosaïques collés qui sont constitués de petites lamelles en bois fines qui sont conçus avec des motifs variés en plaques carrées et qui sont de fabrication industrielle. Ils sont fabriqués à partir de différentes essences qui peuvent alors offrir des formes originales et personnalisées. Son rapport qualité/prix est raisonnable mais l’installation devra se faire uniquement en pose colle. On note aussi que son isolation sonore est élevée. Les dimensions répondent toujours à des normes et doivent faire exactement une longueur de 120 mm, une largeur de 24mm et une épaisseur de 8mm.

Le type de parquet est le revêtement stratifié n’est pas en bois mais son aspect s’en rapproche énormément. Il est aussi de fabrication industrielle. Il est constitué de différentes couches ayant une base de support en aggloméré, une couche décorative et une couche de protection et d’usure qui sont toutes rassemblées par une résine thermodurcissable. Son apparence est toujours vernie. Ses principaux avantages sont son bas prix, sa grande variété de choix décoratif et sa facilité d’installation car il disposent d’un système autobloquant. Son point faible réside dans sa fragilité car c’est le moins solide de tous. La pose peut être collée ou flottante.

Critères de choix d’un parquet

Ce qu’il faut en premier c’est que le parquet corresponde aux besoins du client au niveau esthétique, résistance, longévité, budget etc. Il faut ensuite déterminer à quel endroit de la maison le parquet sera posé et si la pièce est très fréquentée. La classe d’usage s’étend de A à D, avec A étant la plus tendre et D la plus dure. Trois types d’utilisation ont été relevés en usage domestique.

Le premier est modéré et concerne les pièces à faible trafic comme les chambres et les couloirs qui ne mènent pas à l’extérieur. Le type de parquet correspondant devra être fait dans un bois tendre de classe A ou semi durs de classe B, pour une épaisseur entre 2,5 et 3,2 mm.

Le second est général et est destiné aux zones de trafic moyen comme le salon qui ne mène pas vers l’extérieur et le hall d’entrée d’un appartement. Le parquet correspondant sera fabriqué dans du bois de classe A et B, d’une épaisseur allant de 3,2 à 7mm.

Le troisième est élevé et concerne les pièces à trafic intense et qui mènent surtout vers l’extérieur. Le parquet devra être en bois mi-durs de classe B ou durs de classe C avec une épaisseur allant de 2,5 à 4,5 mm.
Articles Régionaux
- Parquet Ain
- Parquet Aisne
- Parquet Allier
- Parquet Alpes-de-Haute-Provence
- Parquet Alpes-Maritimes
- Parquet Ardèche
- Parquet Ardennes
- Parquet Ariège
- Parquet Aube
- Parquet Aude
- Parquet Aveyron
- Parquet Bas-Rhin
- Parquet Bouches-du-Rhône
- Parquet Calvados
- Parquet Cantal
- Parquet Charente
- Parquet Charente-Maritime
- Parquet Cher
- Parquet Corrèze
- Parquet Corse-du-Sud
- Parquet Côte-d'Or
- Parquet Côtes-d'Armor
- Parquet Creuse
- Parquet Deux-Sèvres
- Parquet Dordogne
- Parquet Doubs
- Parquet Drôme
- Parquet Essone
- Parquet Eure
- Parquet Eure-et-Loir
- Parquet Finistère
- Parquet Gard
- Parquet Gers
- Parquet Gironde
- Parquet Haute-Corse
- Parquet Haute-Garonne
- Parquet Haute-Loire
- Parquet Haute-Marne
- Parquet Hautes-Alpes
- Parquet Haute-Saône
- Parquet Haute-Savoie
- Parquet Hautes-Pyrénées
- Parquet Haute-Vienne
- Parquet Haut-Rhin
- Parquet Hauts-de-Seine
- Parquet Hérault
- Parquet Ille-et-Vilaine
- Parquet Indre
- Parquet Indre-et-Loire
- Parquet Isère
- Parquet Jura
- Parquet Landes
- Parquet Loire
- Parquet Loire-Atlantique
- Parquet Loiret
- Parquet Loir-et-Cher
- Parquet Lot
- Parquet Lot-et-Garonne
- Parquet Lozère
- Parquet Maine-et-Loire
- Parquet Manche
- Parquet Marne
- Parquet Mayenne
- Parquet Meurthe-et-Moselle
- Parquet Meuse
- Parquet Morbihan
- Parquet Moselle
- Parquet Nièvre
- Parquet Nord
- Parquet Oise
- Parquet Orne
- Parquet Paris
- Parquet Pas-de-Calais
- Parquet Puy-de-Dôme
- Parquet Pyrénées-Atlantiques
- Parquet Pyrénées-Orientales
- Parquet Rhône
- Parquet Saône-et-Loire
- Parquet Sarthe
- Parquet Savoie
- Parquet Seine-et-Marne
- Parquet Seine-Maritime
- Parquet Seine-Saint-Denis
- Parquet Somme
- Parquet Tarn
- Parquet Tarn-et-Garonne
- Parquet Territoire de Belfort
- Parquet Val-de-Marne
- Parquet Val-d'Oise
- Parquet Var
- Parquet Vaucluse
- Parquet Vendée
- Parquet Vienne
- Parquet Vosges
- Parquet Yonne
- Parquet Yvelines
Voir Aussi
- Outils
L’outil est le gagne-pain de tous les artisans comme la machine à coudre est celle du couturier et les ciseaux sont ceux du coiffeur. C'est l’instrument indispensable dans tous les travaux manuels.
- Le revêtement de sol
- Protection des installations électriques
- Charge lourde
- Assemblage de meubles
- Antenne terrestre
- La nécessité d’un architecte d’intérieur
- Spots encastrés
- Serrure
- Plomberie