Le frelon

Dans cette article, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir sur le frelon, son mode de vie et les conséquences de sa piqûre. Cet insecte est injustement mal aimé car sa piqûre est moins douloureuse que celle d'une abeille.

Par: Kriss de Niort

Les frelons sont des hyménoptères eusociaux, c'est à dire qu'ils vivent en société (comme les humains) mais le "groupe" revêt plus d'importance que chaque membre qui le compose (si ça pouvait être vrai pour nous aussi...).

Le frelon (Vespa crabro), appelé également guichard, n'est en fait qu'une grosse guêpe. Cet insecte fait souvent peur. On trouve le frelon dans une grande partie de l'Europe, ainsi qu'au Canada et aux Etats-Unis. Je vais essayer ici de vous présenter cet insecte et tenter de vous ôter vos phobies.


Présentation des frelons

Le frelon fait partie des hyménoptères, au même titre que les abeilles, les fourmis, les bourdons, les pompiles et bien d'autres. Donc le frelon n'est qu'une grosse guêpe qui peut mesurer jusqu'à 3,5 centimètres pour la femelle reproductrice (reine), un peu moins pour le mâle et les ouvrières. Son thorax est noir et roux tandis que son abdomen est noir, roux et jaune (observez la photo). Le clypeus est également jaune (bien visible sur la photo qui montre le frelon dans sa loge hivernale).

Les ailes du frelon semblent bien petites pour un insecte de cette taille. C'est une particularité des Vespidae. En effets, leurs ailes sont pliées en deux, sur toute leur longueur. Les yeux du frelons, composés de milliers de facettes semblent disproportionnés.


Mode de vie des frelons

Les frelons sont des hyménoptères eusociaux, c'est à dire qu'ils vivent en société (comme les humains) mais le "groupe" revêt plus d'importance que chaque membre qui le compose (si ça pouvait être vrai pour nous aussi...).

Vous avez peut-être remarqué qu'il n'y a pas de frelons en hiver. En effet, les colonies sont annuelles. Seule la reine, fécondée, survit à l'hiver. Elle se trouve un abri, sous du bois mort, à même le sol ou dans des loges qu'elle creuse dans des troncs en décomposition (selon mes observations). Le reste de la colonie meurt à l'approche des premiers frimas.

Lorsque la reine sort de sa torpeur hivernale, elle n'a de cesse de créer son nid alvéolé (l'ancien nid n'est jamais réutilisé), appelé guêpier. La matière est constituée de fibres de bois et de salive. La reine ne crée pas le nid en entier, mais juste une ébauche avec quelques alvéoles pour y pondre ses premiers oeufs. Ensuite, elle s'occupe du nourrissage des larves. En trois semaines environ, l'oeuf se transforme en frelon adulte. A ce stade, il ne naît que des ouvrières. Ces jeunes ouvrières prennent le relais de la reine, pour agrandir le nid et s'occuper de leurs cadettes, et la colonie ira en prospérant jusqu'à l'automne. La reine peut pondre jusqu'à 3.000 oeufs dans sa vie. C'est à l'apogée de la colonie que des frelons sexués voient le jour afin de perpétrer l'espèce. Cependant une colonie compte rarement plus de sept cent individus.


L'alimentation des frelons

Les frelons se nourrissent, au moins dans un premier temps, presque essentiellement d'insectes (sauterelles, mouches, abeilles, chenilles...) qu'ils vont chasser parfois à plus d'un kilomètre de leur nid. Une colonie de bonne taille peut consommer 1/2 kilogramme d'insecte chaque jour ! Plus tard dans l'été, les frelons modifient quelque peu leur régime alimentaire et on peut les voir se nourrir de fruits, ou butiner du nectar. Pour ma part, j'ai remarqué qu'ils venaient souvent s'alimenter sur les troncs des chênes pédonculés lorsque la sève de ceux-ci s'écoule à l'extérieur.

Le nourrissage du couvain est effectué par les adultes à partir d'une régurgitation d'insectes. C'est une sorte de bouillie pré-mâchée, facile à ingérer.


La piqûre du frelon

Beaucoup de fausses rumeurs circulent sur la dangerosité de la piqûre des frelons. Sachez qu'une piqûre de frelon n'est pas plus dangereuse qu'une piqûre de guêpe et moins douloureuse qu'une piqûre d'abeille. D'autre part, les piqûres de frelons sont très rares. Le plus grand danger consiste à cueillir un fruit sans s'apercevoir que du l'autre côté un frelon était en train de prendre son repas.

Bien évidemment, n'allez pas provoquer toute une colonie en mettant des coups de bâton dans le guêpier. Si une colonie s'est installée près de chez vous et que vous craignez ces insectes, le mieux est d'appeler les pompiers, ils interviennent souvent pour détruire les frelonières (c'est comme ça qu'on appelait les guêpiers chez nous).

Sachez que pour mettre en danger la vie d'un humain, il faut plus d'une centaine de piqûres. Bien évidemment il y a des personnes allergiques, et pour celles-ci une seule piqûre peut être mortelle. Ensuite, il y a l'endroit où vous êtes piqués. Si vous avez ingéré accidentellement un frelon (ça a failli m'arriver en moto) et que vous êtes piqués au fond de la gorge, il y a bien évidemment risque d'étouffement.

En tout cas, mettez fin à cette légende, 3 piqûres de frelons ne tuent pas un être humain (sauf exceptions ci-dessus), pas plus que 9 piqûres tuent un boeuf !

On peut facilement diminuer la douleur en créant un choc thermique à l'endroit de la piqûre. Voici le "truc" qui se dit dans les chaumières. Chauffez la zone à l'aide d'un sèche-cheveux (ou toute autre source de chaleur, mais sans vous mettre en danger) puis tout de suite après, appliquez un glaçon. Il paraît que c'est efficace.

A propos de l'auteur:
Kriss de Niort
Lire des articles sur la nature
http://www.krissnature.net/

Fourni par ArticlesEnLigne : Annuaire d'articles gratuits - Contenu libre

Articles Régionaux
- Le frelon Ain
- Le frelon Aisne
- Le frelon Allier
- Le frelon Alpes-de-Haute-Provence
- Le frelon Alpes-Maritimes
- Le frelon Ardèche
- Le frelon Ardennes
- Le frelon Ariège
- Le frelon Aube
- Le frelon Aude
- Le frelon Aveyron
- Le frelon Bas-Rhin
- Le frelon Bouches-du-Rhône
- Le frelon Calvados
- Le frelon Cantal
- Le frelon Charente
- Le frelon Charente-Maritime
- Le frelon Cher
- Le frelon Corrèze
- Le frelon Corse-du-Sud
- Le frelon Côte-d'Or
- Le frelon Côtes-d'Armor
- Le frelon Creuse
- Le frelon Deux-Sèvres
- Le frelon Dordogne
- Le frelon Doubs
- Le frelon Drôme
- Le frelon Essone
- Le frelon Eure
- Le frelon Eure-et-Loir
- Le frelon Finistère
- Le frelon Gard
- Le frelon Gers
- Le frelon Gironde
- Le frelon Haute-Corse
- Le frelon Haute-Garonne
- Le frelon Haute-Loire
- Le frelon Haute-Marne
- Le frelon Hautes-Alpes
- Le frelon Haute-Saône
- Le frelon Haute-Savoie
- Le frelon Hautes-Pyrénées
- Le frelon Haute-Vienne
- Le frelon Haut-Rhin
- Le frelon Hauts-de-Seine
- Le frelon Hérault
- Le frelon Ille-et-Vilaine
- Le frelon Indre
- Le frelon Indre-et-Loire
- Le frelon Isère
- Le frelon Jura
- Le frelon Landes
- Le frelon Loire
- Le frelon Loire-Atlantique
- Le frelon Loiret
- Le frelon Loir-et-Cher
- Le frelon Lot
- Le frelon Lot-et-Garonne
- Le frelon Lozère
- Le frelon Maine-et-Loire
- Le frelon Manche
- Le frelon Marne
- Le frelon Mayenne
- Le frelon Meurthe-et-Moselle
- Le frelon Meuse
- Le frelon Morbihan
- Le frelon Moselle
- Le frelon Nièvre
- Le frelon Nord
- Le frelon Oise
- Le frelon Orne
- Le frelon Paris
- Le frelon Pas-de-Calais
- Le frelon Puy-de-Dôme
- Le frelon Pyrénées-Atlantiques
- Le frelon Pyrénées-Orientales
- Le frelon Rhône
- Le frelon Saône-et-Loire
- Le frelon Sarthe
- Le frelon Savoie
- Le frelon Seine-et-Marne
- Le frelon Seine-Maritime
- Le frelon Seine-Saint-Denis
- Le frelon Somme
- Le frelon Tarn
- Le frelon Tarn-et-Garonne
- Le frelon Territoire de Belfort
- Le frelon Val-de-Marne
- Le frelon Val-d'Oise
- Le frelon Var
- Le frelon Vaucluse
- Le frelon Vendée
- Le frelon Vienne
- Le frelon Vosges
- Le frelon Yonne
- Le frelon Yvelines