Le SRAS, grave mais mal compris

Le syndrome respiratoire aigu sévère est provoqué par un virus se propageant par les aérosols. Il est responsable d’une pneumopathie sévère mortelle dans 10 % des cas.

Article fourni par :   

Le SRAS ou syndrome respiratoire aigu sévère a défrayé la chronique il y a quelques années mais si on en parle beaucoup moins aujourd’hui, il existe toujours. Cette maladie respiratoire grave est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, lesquels sont classiquement responsables de rhumes bénins. Un de ses réservoirs est un petit animal proche de la mangouste, la civette, dont la chair est appréciée en Asie.

Un début peu spécifique

Les premiers symptômes sont peu spécifiques : fièvre supérieure à 38° C, accompagnée de malaise, toux, douleurs musculaires et articulaires ou encore diarrhée. Cela ressemble à n’importe quel syndrome viral un peu fort. Ses manifestations cliniques sont donc fort proches de celles du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Mais dans le cas du SRAS, le virus est responsable d’une atteinte diffuse des alvéoles pulmonaires. on sait que les lésions pulmonaires graves qu’il engendre sont un de ses effets directs du virus mais qu’ils résultent aussi de la réaction immunitaire. Malgré que cette notion soit connue, les mécanismes qui président au développement de la maladie, c’est-à-dire sa pathogénie, demeurent assez mal compris à ce jour. Les cibles majeures du virus sont les cellules épithéliales des tractus intestinal et respiratoire. Le virus se lie à un récepteur exprimé par ces cellules épithéliales. Des protéines solubles jouant un rôle dans l’immunité, les cytokines et les chémokines, sont également impliquées. Un dérèglement de leur fonctionnement peut induire des lésions tissulaires contribuant à la prolifération de certaines cellules inflammatoires. De plus, le virus provoque l’apoptose, c’est-à-dire une mort « programmée » des cellules qu’il infecte.

Complexe et multifactorielle

La pathogenèse du SARS est donc complexe et multifactorielle. A la lumière de sa mortalité élevée, il est important de continuer les recherches afin de mieux comprendre sa pathogenèse et assurer une meilleure prise en charge.

Référence :
Zhang D et al. Pathogenesis of Severe Acute Syndrome. Chin Med J. 2008 ; 221 : 1722 - 1731.
Articles Régionaux
- Le SRAS, grave mais mal compris Ain
- Le SRAS, grave mais mal compris Aisne
- Le SRAS, grave mais mal compris Allier
- Le SRAS, grave mais mal compris Alpes-de-Haute-Provence
- Le SRAS, grave mais mal compris Alpes-Maritimes
- Le SRAS, grave mais mal compris Ardèche
- Le SRAS, grave mais mal compris Ardennes
- Le SRAS, grave mais mal compris Ariège
- Le SRAS, grave mais mal compris Aube
- Le SRAS, grave mais mal compris Aude
- Le SRAS, grave mais mal compris Aveyron
- Le SRAS, grave mais mal compris Bas-Rhin
- Le SRAS, grave mais mal compris Bouches-du-Rhône
- Le SRAS, grave mais mal compris Calvados
- Le SRAS, grave mais mal compris Cantal
- Le SRAS, grave mais mal compris Charente
- Le SRAS, grave mais mal compris Charente-Maritime
- Le SRAS, grave mais mal compris Cher
- Le SRAS, grave mais mal compris Corrèze
- Le SRAS, grave mais mal compris Corse-du-Sud
- Le SRAS, grave mais mal compris Côte-d'Or
- Le SRAS, grave mais mal compris Côtes-d'Armor
- Le SRAS, grave mais mal compris Creuse
- Le SRAS, grave mais mal compris Deux-Sèvres
- Le SRAS, grave mais mal compris Dordogne
- Le SRAS, grave mais mal compris Doubs
- Le SRAS, grave mais mal compris Drôme
- Le SRAS, grave mais mal compris Essone
- Le SRAS, grave mais mal compris Eure
- Le SRAS, grave mais mal compris Eure-et-Loir
- Le SRAS, grave mais mal compris Finistère
- Le SRAS, grave mais mal compris Gard
- Le SRAS, grave mais mal compris Gers
- Le SRAS, grave mais mal compris Gironde
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Corse
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Garonne
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Loire
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Marne
- Le SRAS, grave mais mal compris Hautes-Alpes
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Saône
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Savoie
- Le SRAS, grave mais mal compris Hautes-Pyrénées
- Le SRAS, grave mais mal compris Haute-Vienne
- Le SRAS, grave mais mal compris Haut-Rhin
- Le SRAS, grave mais mal compris Hauts-de-Seine
- Le SRAS, grave mais mal compris Hérault
- Le SRAS, grave mais mal compris Ille-et-Vilaine
- Le SRAS, grave mais mal compris Indre
- Le SRAS, grave mais mal compris Indre-et-Loire
- Le SRAS, grave mais mal compris Isère
- Le SRAS, grave mais mal compris Jura
- Le SRAS, grave mais mal compris Landes
- Le SRAS, grave mais mal compris Loire
- Le SRAS, grave mais mal compris Loire-Atlantique
- Le SRAS, grave mais mal compris Loiret
- Le SRAS, grave mais mal compris Loir-et-Cher
- Le SRAS, grave mais mal compris Lot
- Le SRAS, grave mais mal compris Lot-et-Garonne
- Le SRAS, grave mais mal compris Lozère
- Le SRAS, grave mais mal compris Maine-et-Loire
- Le SRAS, grave mais mal compris Manche
- Le SRAS, grave mais mal compris Marne
- Le SRAS, grave mais mal compris Mayenne
- Le SRAS, grave mais mal compris Meurthe-et-Moselle
- Le SRAS, grave mais mal compris Meuse
- Le SRAS, grave mais mal compris Morbihan
- Le SRAS, grave mais mal compris Moselle
- Le SRAS, grave mais mal compris Nièvre
- Le SRAS, grave mais mal compris Nord
- Le SRAS, grave mais mal compris Oise
- Le SRAS, grave mais mal compris Orne
- Le SRAS, grave mais mal compris Paris
- Le SRAS, grave mais mal compris Pas-de-Calais
- Le SRAS, grave mais mal compris Puy-de-Dôme
- Le SRAS, grave mais mal compris Pyrénées-Atlantiques
- Le SRAS, grave mais mal compris Pyrénées-Orientales
- Le SRAS, grave mais mal compris Rhône
- Le SRAS, grave mais mal compris Saône-et-Loire
- Le SRAS, grave mais mal compris Sarthe
- Le SRAS, grave mais mal compris Savoie
- Le SRAS, grave mais mal compris Seine-et-Marne
- Le SRAS, grave mais mal compris Seine-Maritime
- Le SRAS, grave mais mal compris Seine-Saint-Denis
- Le SRAS, grave mais mal compris Somme
- Le SRAS, grave mais mal compris Tarn
- Le SRAS, grave mais mal compris Tarn-et-Garonne
- Le SRAS, grave mais mal compris Territoire de Belfort
- Le SRAS, grave mais mal compris Val-de-Marne
- Le SRAS, grave mais mal compris Val-d'Oise
- Le SRAS, grave mais mal compris Var
- Le SRAS, grave mais mal compris Vaucluse
- Le SRAS, grave mais mal compris Vendée
- Le SRAS, grave mais mal compris Vienne
- Le SRAS, grave mais mal compris Vosges
- Le SRAS, grave mais mal compris Yonne
- Le SRAS, grave mais mal compris Yvelines
Voir Aussi
- Hépatite B : à prendre au sérieux
Le virus de l’hépatite B provoque une infection du foie dont la forme peut être aiguë ou chronique. C’est une maladie grave qu’il faut prendre au sérieux.
- L’acupuncture
- La pastèque versus le Viagra
- Le psoriasis
- Les avantages de l'exercice physique
- Les enfants et le cholestérol
- L’eczéma
- Guérir la constipation par le yoga
- La sciatique
- L’augmentation mammaire