La maladie d'Alzheimer Corse-du-Sud

La maladie d'Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative liée au vieillissement. Lisez cet article pour en savoir plus sur cette terrible maladie.


1 . Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Scp Lignon Mei

Gare De Mezzana
Sarrola Carcopino, Corse-du-Sud
Scp Limido-terrat

Jardins Des Marines
Grosseto Prugna, Corse-du-Sud
Careddu Magali Catherine

Resid Laetitia Bonaparte Batiment (avenue De La Grande Armee)
Ajaccio, Corse-du-Sud
Ho-a-sim Christiane
01 41 13 91 61
Rue Du Docteur Dragacci
Cargese, Corse-du-Sud
Nicoli Chiappini Sansonetti Capia
04 95 20 16 18
Batiment B Resid Laetitia (avenue De La Grande Armee)
Ajaccio, Corse-du-Sud
Sarrola Lorenzoni Leca Pisanu Mouratille
04 95 25 68 33
Lotissement Effrico (baleone)
Sarrola Carcopino, Corse-du-Sud
Masseurs-kine Giraudeau Bihr Garrigues
04 95 51 30 44
Ctnt Cl Res Iles (bd N Stephanopoli De Commene)
Ajaccio, Corse-du-Sud
Gomis Et Associes
04 95 71 44 91
Lotissement U Piniolu (route De Porto Vecchio)
Zonza, Corse-du-Sud
Scp Viviani Lenoble

Prugna
Grosseto Prugna, Corse-du-Sud
Scp Infirmier Leroux Lenci Casas
04 95 20 41 00
Bat A2 Resid Du Cours Prince Imperial (rue Francois Pietri)
Ajaccio, Corse-du-Sud

2 . Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est causée par une neuro-dégénérescence du tissu cérébral. Ce dysfonctionnement est à l’origine d’importants troubles des fonctions mentales que le patient perd petit à petit et de manière définitive. Ces troubles sont la forme de démence qui affecte le plus les personnes du troisième âge.. La progression est en général très lente.

26 millions de personnes dans le monde sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. A ce jour, on ne dispose pas encore d’assez d’informations sur le processus de neuro-dégénérescence qui est à l’origine de la maladie. On suppose qu’il est causé par la formation des plaques amyloïdes qui apparaissent entre les neurones. Des amas de protéines se forment aussi dans les neurones pour constituer des dégénérescences neurofibrillaires. Par la suite, le lobe temporel de l’individu est touché, puis son cortex. Il semblerait que des facteurs génétiques et environnementaux puissent contribuer à l’apparition de cette maladie.

Elle se manifeste souvent par des pertes de mémoire à court terme alors que la personne se souvient très bien d’événements plus anciens Au début, la personne est assez souvent distraite et cette distraction à tendance à s’accentuer au fur et à mesure que le stade de la maladie avance. L’aphasie, l’agnosie et/ou l’apraxie peuvent ensuite se développer. Toutes les fonctions cognitives qui permettent à l’individu de parler, d’organiser ses mouvements, de reconnaître quelque chose visuellement, de planifier ses activités sont touchées. Ces déficits manifestent en fait la perte des cellules des lobes frontaux du cerveau et leur destruction progressive.

3 . La différence entre la maladie d’Alzheimer et le vieillissement

A partir de 30 ou 40 ans, l’homme commence à perdre entre 4% et 10% de ses cellules nerveuses à chaque décennie. La perte progressive des neurones est donc un processus naturel.
Si 70% à 80% des cellules nerveuses sont détruites, la personne sera touchée soit par l’Alzheimer si les pertes ont touché la zone de la mémoire, soit par la maladie de Parkinson si celles-ci ont touché les zones responsables des mouvements.

La maladie d’Alzheimer est en fait un vieillissement accéléré. Dans un processus de vieillissement normal, l’Alzheimer ne devrait nous affecter qu’à l’âge de 150 ans ou 160 ans, mais on ne vit pas assez longtemps. Or, la maladie survient dès l’âge de 60 ans ou 65 ans.

4 . La prévalence de la maladie

D’après les statistiques, la maladie d’Alzheimer affecte 1% des personnes de 65 à 69 ans, 20 % environ chez celles qui sont âgées entre 85 et 89 ans, et 40% chez celles qui ont entre 90 et 95 ans. Cette maladie affecte plus de femmes (une sur quatre au lieu de un sur huit pour les hommes) probablement parce qu’elles ont une plus longue espérance de vie. L’augmentation des cas d’Alzheimer par rapport à ceux des années précédentes s’explique par l’augmentation de l’espérance de vie.