Enfants : leur apprendre à nous quitter

Comment, ne pas s’apitoyer sur le sort de ce couple dont la vie est gâchée par un grand benêt de fils qui refuse, malgré un âge avancé, de quitter le cocon familial ? On aurait tort, cependant, de s’en tenir à la compassion, car plaindre ces pauvres parents conduit à désigner Tanguy comme le seul responsable de la situation et à n’expliquer cette dernière que par son "caractère", sa mauvaise volonté ou quelque pathologie particulière. Or, il ne s’agit en rien de tout cela car – un psychanalyste peut l’affirmer – l’impossibilité de quitter ses parents à l’âge adulte n’est jamais affaire de "constitution" mais d’éducation. Ce symptôme est toujours le signe que son histoire n’a pas permis à l’intéressé d’accéder aux deux choses qui rendent possible, à l’âge requis, l’envol hors du nid familial. Elle ne lui a pas appris à supporter les séparations et elle ne l’a pas suffisamment armé pour qu’il se sente capable d’affronter, seul, la vie adulte.

Contenu fourni par:

Une peur profonde

Les jeunes gens qui interrogent en analyse leur peur de quitter leurs parents lui découvrent souvent des racines plus profondes qu’ils ne l’imaginaient. Il n’est pas rare qu’ils réalisent qu’elle est en fait une des variantes de l’angoisse qu’ils éprouvent (et ont toujours éprouvée) chaque fois qu’ils ont (et ont eu) à affronter une séparation.

Cette découverte les surprend, car le départ vers la vie adulte est rarement parlé en terme de séparation. Notamment par les parents qui s’évertuent au contraire, pour rassurer, à mettre l’accent sur ce qui restera "pareil" : « On n’est pas loin », « Tu viendras souvent dîner », etc.

Elle constitue pourtant une véritable séparation (d’avec la famille, l’enfance, etc.) et renvoie donc, en tant que telle, l’intéressé à toutes celles qui lui ont, auparavant, posé problème. Or, elles sont nombreuses, car le développement d’un enfant n’est qu’une longue suite de séparations, et même de doubles séparations. A chaque étape, en effet, il doit pour grandir se séparer non seulement de ce qu’il était auparavant – quitter sa "peau d’avant" – mais s’éloigner un peu plus de ses parents en se construisant comme être à part entière, autonome et distinct de chacun d’entre eux.
Tâche difficile, car elle suppose que les parents supportent sans trop d’angoisse ce changement et que lui-même puisse, malgré les bouleversements qui surviennent en lui, garder la conscience claire qu’il est bien toujours le même. 

Un long cheminement

En résumé

La rupture originelle : L’enfant quitte le ventre maternel sécurisant. Il a besoin de la chaleur, des mots, des gestes tendres de ses parents pour continuer à se sentir en sécurité.

De séparation en séparation : après la naissance, il enchaîne les séparations : le sevrage, la marche, etc. Et s’éloigne à chaque fois un peu plus de ses parents pour se construire comme un être à part entière.

Le départ du domicile parental : pour se sentir capable de vivre seul, l’enfant a besoin de parents qui sachent lui faire confiance et lui apprendre peu à peu à affronter seul les difficultés.

La route commence à la naissance. Véritable épreuve pour le petit d’homme qui doit à la fois quitter le corps de sa mère, et passer d’un espace aquatique au milieu aérien où nulle survie n’est possible sans le travail éprouvant de la respiration. S’il est accueilli par des parents qui l’aident à franchir le pas, la tendresse et la chaleur de leurs gestes, de leurs voix, les mots qu’ils disent pour nommer sa personne et le monde lui fabriquent un "contenant" nouveau mais aussi rassurant que l’était le ventre maternel. Le changement se fait dans la continuité et la sécurité. Il peut "se retrouver", tisser un lien entre ce qu’il était avant – in utero – et ce qu’il est désormais. Si, à l’inverse, il arrive dans un monde vide de présences et de mots, si son corps est violenté, cette première séparation devient pour lui synonyme de souffrance et d’insécurité. Et si nul par la suite ne l’aide, elle peut, prenant valeur de modèle, l’amener à aborder avec angoisse toutes celles qui suivront.

La route se poursuit avec le sevrage, qui contraint le bébé à renoncer au corps à corps avec sa mère. Bien des pathologies de la séparation renvoient à cette étape qui ne peut se passer bien qu’à trois conditions. Si, dans la période qui précède, la relation a été "suffisamment bonne" : on ne peut séparer que ce qui a été uni. Si le moment choisi est, pour les deux protagonistes, le bon : ni trop tôt, ni trop tard. Et si le passage s’effectue sans douleur : si la mère peut, telle un alchimiste, transmuer en mots la chaleur et le bonheur du corps à corps, faire de la parole un lieu de rencontre riche et joyeux. Si ce n’est pas le cas, la séparation devient pour l’enfant synonyme de perte irrémédiable de l’autre, mais aussi de lui-même que cette "rupture" laisse sans repères.

Ensuite vient la station debout, la marche, et ce vertige enivrant – ou paralysant – à s’éprouver, dans l’espace, corps autonome. Puis le moment où, les mains ayant appris à faire seules les gestes de la vie, l’enfant devient capable, pour reprendre les mots de Françoise Dolto, de "s’auto-materner" et de "s’auto-paterner" (en s’appropriant le rôle rassurant et soutenant de ses parents, l’enfant devient une “bonne mère” et un “bon père” pour lui-même), etc. La vie d’un enfant ressemble donc à une course d’obstacles. Les occasions de chute ne manquent pas. D’autant qu’il faut leur ajouter les séparations et les abandons traumatiques que peut imposer la vie : décès d’un parent, départ inexpliqué d’une nourrice… C’est toujours avec le poids – inconscient – de ces multiples dérapages que les jeunes adultes abordent le départ du domicile parental, qui signe la fin de leur enfance.

Lire d'autres articles sur le site de Psychologies

Articles Régionaux
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Ain
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Aisne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Allier
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Alpes-de-Haute-Provence
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Alpes-Maritimes
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Ardèche
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Ardennes
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Ariège
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Aube
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Aude
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Aveyron
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Bas-Rhin
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Bouches-du-Rhône
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Calvados
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Cantal
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Charente
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Charente-Maritime
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Cher
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Corrèze
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Corse-du-Sud
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Côte-d'Or
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Côtes-d'Armor
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Creuse
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Deux-Sèvres
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Dordogne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Doubs
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Drôme
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Essone
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Eure
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Eure-et-Loir
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Finistère
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Gard
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Gers
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Gironde
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Corse
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Garonne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Loire
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Marne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Hautes-Alpes
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Saône
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Savoie
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Hautes-Pyrénées
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haute-Vienne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Haut-Rhin
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Hauts-de-Seine
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Hérault
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Ille-et-Vilaine
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Indre
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Indre-et-Loire
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Isère
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Jura
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Landes
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Loire
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Loire-Atlantique
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Loiret
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Loir-et-Cher
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Lot
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Lot-et-Garonne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Lozère
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Maine-et-Loire
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Manche
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Marne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Mayenne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Meurthe-et-Moselle
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Meuse
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Morbihan
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Moselle
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Nièvre
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Nord
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Oise
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Orne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Paris
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Pas-de-Calais
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Puy-de-Dôme
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Pyrénées-Atlantiques
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Pyrénées-Orientales
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Rhône
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Saône-et-Loire
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Sarthe
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Savoie
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Seine-et-Marne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Seine-Maritime
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Seine-Saint-Denis
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Somme
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Tarn
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Tarn-et-Garonne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Territoire de Belfort
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Val-de-Marne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Val-d'Oise
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Var
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Vaucluse
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Vendée
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Vienne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Vosges
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Yonne
- Enfants : leur apprendre à nous quitter Yvelines
Voir Aussi
- Existe-t-il des enfants vraiment méchants ?
«Vous n’allez quand même pas me dire qu’il n’est pas foncièrement méchant, ce gamin ! Vous avez vu ce qu’il a fait à mon fils ? » Les déclarations de ce genre, les professionnels de l’enfance – enseignants ou « soignants » – les connaissent bien. Elles traduisent l’indignation que les adultes éprouvent devant les comportements de certains enfants. Mais elles manifestent aussi leur croyance en une cruauté qui serait chez eux particulièrement développée et, surtout, innée. Croyance d’autant plus forte (et qui souffre d’autant moins la contestation) que les actes commis sont plus horribles. « Les deux enfants de Liverpool qui ont assassiné un petit de 2 ans, vous allez peut-être nous dire aussi qu’ils sont normaux, ceux-là ? » « Normaux » ? Non. Mais « nés assassins », sûrement pas !
- Les classes préparatoires
- Apprendre la vie à nos enfants
- Enseigner la politesse aux enfants
- Délinquance : des enfants malades de leur éducation
- Les questions dérangeantes des enfants
- Ados et alcool : Quand s'inquiéter ?
- CHRONIQUE : Une Bible rénovée