Construction de toiture

Certaines personnes pensent que la construction de toiture est un art qui se perd. Avec les progrès dans la construction de maisons, il y a maintenant des moyens très rapides pour la construction de toitures. Cependant, si vous souhaitez avoir un espace sous votre toit, pour avoir une pièce supplémentaire, vous pouvez décider d’apprendre à construire une toiture. Si vous cherchez sur internet, des informations relatives à la construction de toit, vous trouverez des éléments vous permettant de construire votre toiture vous-même.


1. Qu’est-ce que la construction des combles de toiture ?

Lorsque vous décidez d’utiliser des combles pour la construction de votre toiture, votre toit aura un point central, avec tous les côtés du toit orientés vers ce point. Cela fonctionne bien lorsque votre maison est carrée. Car si votre maison a une autre forme, chaque côté de la toiture doit avoir des angles légèrement différents. Vous devrez calculer chaque angle requis, pour parvenir à ce que chaque pan de toitures partent des mûrs de la maison jusqu’au point central du toit.

Une chose importante à garder à l’esprit, si vous décidez d’utiliser les combles dans la construction de toiture, est de savoir comment les chevrons devront être placés. L’utilisation des combles, peut ne pas être une bonne idée si l’élévation pour les chevrons est trop raide, ou trop plate. Si l’inclinaison est trop forte, il serait difficile de couvrir les chevrons. Selon l’endroit où vous vivez, il est probable que vous ne souhaitiez pas avoir une faible inclinaison de la toiture, car la neige ne pourrait glisser du toit après de fortes chutes de neige. Si votre toit est trop plat et qu’il neige beaucoup, vous serez dans l’obligation de monter sur le toit, afin de faire tomber la masse de neige, pour ne pas courir le risque que le toit s’affaisse.

2. Qu’est-ce que les combles sur pignons ?

De nombreuses maisons utilisent les combles sur pignons dans la construction de leurs toitures. Ce type de toitures, représente les toits qui, sont formés pas deux côtés, et qui ont les extrémités droites. Cette technique est la plus populaire, car elle est la plus facile pour ce qui est du calcul de l’élévation pour les chevrons. De plus, comme vous avez seulement deux pans de toits, vous n’avez pas besoin de faire des calculs pour déterminer où doit se situer le point central.

Calculer l’élévation de la toiture, est une étape assez difficile, car il faut déterminer quelle inclinaison il est possible d’obtenir. Bien sûr, il existe des astuces à connaître pour calculer l’inclinaison de la toiture, et des outils pour être certain d’avoir les bons angles pour la mise en place des chevrons.

La construction des toitures utilisant les combles sur pignons, est la plus commune dans le domaine de la construction de maisons. Cependant, cette technique est aussi utilisée dans d’autres types de construction. Comme cette méthode est relativement facile, les toitures utilisant les combles sur pignons, sont utilisées pour les hangars, ou pour tout autre type de structure. Comme il faut considérer tous les facteurs importants, vous devez vous assurer, que l’inclinaison des pans de toitures est assez élevée, sans pour autant que celle inclinaison porte préjudice à l’installation des chevrons. Le menuisier doit s’assurer que tous les calculs d’angles, soient bien réalisés avec des équerres afin de déterminer l’élévation correcte de la toiture.

3. Pourquoi l’utilisation de comble sur pignon, n’est elle pas trop utilisée, dans les constructions modernes ?

Vous vous demandez pourquoi les combles sur pignons, en étant pratiques ne sont pas utilisées fréquemment dans les constructions d’aujourd’hui. L’inclinaison des pans de toitures est aisée à calculer avec cette méthode. Cependant, la plupart des constructeurs ont tendance à utiliser les poutres pour construire les toitures. Les toitures sur poutres ont des avantages que les constructions sur pignons ne pourront jamais avoir.

Pour cette technique, plusieurs poutres sont liées aux chevrons. Cette technique permet au toit de soutenir plus de poids, étant donné que le poids est réparti sur chacune des poutres. Dans quelques cas, la poutre de toit est soutenue par d’autres poutres, ou par les mûrs qui sont conçus comme étant des mûrs porteurs .C’est pour cette raison qu’il faut veiller aussi a ce qu’il n’y est pas d’altérations dans les mûrs porteurs.

De plus, l’utilisation des poutres simplifie les calculs, qui sont primordiaux dans les autres techniques de construction de toit. Cela signifie que vous n’avez besoin de déterminer quel doit être le degré d’inclinaison avant de commencer votre travail avec les poutres. Les poutres pour la construction de toitures sont utilisées, pour les petites structures, et demandent moins d’outils et d’équipement que les toitures avec pignons. Il faut évaluer tous les facteurs pour déterminer votre choix sur tel ou tel type de construction.

4. Qu’est-ce qu’un cornière de toit ?

Une cornière de toit est très difficile à calculer. Elle peut être utilisée lors de la construction de toitures avec combles ou avec combles sur pignons, ou les deux ensemble. Si vous avez une maison en forme de « L », vous pouvez utiliser les cornières pour relier les deux côtés du toit. Dans certains cas, vous pourrez constater, que les maisons utilisent plusieurs méthodes dans la construction de leurs toitures. Plus l’angle d’inclinaison sera élevé, plus il sera difficile, d’utiliser les cornières de toit. Si vous voulez cette méthode, vous devez vous assurer que tous les calculs ont été pris en compte lors du tracé de votre maison.

Cependant, même dans le cas de toitures simples, il faut s’assurer que tous les calculs ont bien été pris en compte avant le début de la construction de la toiture. Si votre maison a une forme inhabituelle, vous devez vous assurer aussi des différents calculs d’angles et d’inclinaisons des différents pans de toits. Une fois tous les calculs terminés, vous pourrez décider quel type de structure vous souhaitez.

5. La charpente, les calculs d’angles, et la longueur des chevrons

L’angle d’élévation repose sur un ratio, entre la pente qui existe, du mûr extérieur au sommet du toit. Il faut calculer le nombre de centimètres d’inclinaison pour chaque mètre de toit. L’inclinaison totale est calculée comme étant, la distance entre la base du toit et le sommet du toit. Il faut aussi calculer, la distance entre l’extérieur du mûr d’un côté du toit et l’extérieur de l’autre mûr de l’autre côté du toit. Une fois que vous connaissez tous ces éléments, vous pouvez déterminer de quelle longueur vous avez besoin pour couper les chevrons. Calculer la longueur des chevrons dont vous avez besoin et peut être quelque chose que vous avez appris en géométrie. Si vous ne savez pas comment faire, il existe des équerres avec des tables de calcul pour vous aider. Ces tables permettent en choisissant l’élévation de sont toit, et la distance entre vos deux mûrs opposés, de calculer la longueur des chevrons dont vous aurez besoin. Garder à l’esprit que quel que soit la méthode de calcul pour déterminer la longueur des chevrons, vous aurez besoin d’ajouter la longueur de votre petit surplomb au total.

6. Couvrir une charpente

Une fois, un charpentier a construit un toit, il voulait couper les planches qui servent à couvrir le toit, juste à la base du toit. Parce que chaque planche était coupée de la même longueur, cela n’aurait pas eu d’importance, si les mûrs ou le toit avait été d’équerre. Il faut donc faire attention avant de couvrir son toit.

De manière générale, les charpentiers d’aujourd’hui utilisent des planches en contre-plaqué, pour couvrir les chevrons. Comme les chevrons sont restreints, il faut s’assurer que les planches de contre-plaqué tombent à peu prés au milieu des chevrons quand vous les fixés. Si le contre-plaqué n’est pas bien fixé, il est probable que les ventes et la pluie provoque des fissures, et engendrent des fuites d’eau, causant de nombreux dégâts dans vote maison.

7. Les outils nécessaires pour construire un toit

Certaines personnes pourraient penser que la construction d’un toit nécessite de nombreux outils spécifiques et coûteux. Alors que la construction de la maison en elle-même, nécessite de nombreux outils onéreux, la construction du toit requière seulement l’utilisation d’outils simples. Bien que ces outils soient simples, il faut veiller à la qualité de ce que vous achèterez.

Le premier outil essentiel pour la construction d’un toi est une équerre de haute qualité. Non seulement, l’équerre vous assure que les éléments seront bien carrés et bien d’aplomb, mais en plus, cela vous permet de déterminer l’équerrage dont vous aurez besoin, pour couper les chevrons. Il est plus facile de tout calculer avec une équerre de haute qualité, qui permet de déterminer tous les angles, et vous trouverez ensuite que l’installation du toit est plus aisée. De plus, nous l’avons déjà vu auparavant, l’équerre à une table de calcul qui permet de déterminer les angles et le degré d’inclinaison de vos pans de toit. Bien que cette table de calcul soit fiable, vous pouvez aussi acheter une calculette de charpentier, qui déterminera la longueur des chevrons et toutes autres dimensions avec un minimum d’informations.

Le deuxième outil indispensable, est le ruban à mesurer. Pour vérifier que votre ruban à mesurer fonctionne correctement, il est possible de le tester en le comparant avec une règle métallique, pour vérifier que les marques données par le ruban sont les mêmes que celles de la règle métallique.

8. La pratique de construction de toiture

Bien que cela puisse paraître étrange, de nombreux manuels de construction, préconisent de se familiariser avec la construction de toits de petites tailles au début. Cela vous permettra de savoir de quelle façon vous voulez procéder, et vous aidera à vous habituer à utiliser les équerres, pour déterminer les angles, la longueur des chevrons et toutes autres techniques.
De plus, la pratique vous aidera à choisir entre les différentes techniques de toitures existantes. C’est en pratiquant que vous verrez quel type de structure est la plus facile à exécuter.

9. Les poutres et les morceaux de bois

Il existe différents types de toitures avec poutres, et parfois les toitures avec combles et les toitures avec combles sur pignon, peuvent aussi être considérées comme des toitures avec poutres. Bien que la plupart des sites internet, considèrent les toitures avec poutres comme des toits d’un autre type, vous trouverez occasionnellement des sites internet qui les considère comme semblables.

Il existe différents types de morceaux de bois ou de poutres pour supporter les chevrons. Si le chevron a plus de soutien, cela lui permettra de pouvoir supporter plus de poids.

Cependant, si vous souhaitez utiliser les techniques de toitures sur combles ou sur pignons, vous ne devez pas couper les chevrons pour apporter quelques modifications. Les chevrons n’ont pas de poutres supplémentaires pour porter les charges de poids, donc couper les chevrons pour créer une fenêtre de chambre dans la toiture, risquerait d’apporter une faiblesse à votre toit. S’il y a une possibilité pour que vous fassiez des modifications dans votre toit, comme la création de fenêtres, vous devrez envisager les toitures avec poutres.
Articles Régionaux
- Construction de toiture Ain
- Construction de toiture Aisne
- Construction de toiture Allier
- Construction de toiture Alpes-de-Haute-Provence
- Construction de toiture Alpes-Maritimes
- Construction de toiture Ardèche
- Construction de toiture Ardennes
- Construction de toiture Ariège
- Construction de toiture Aube
- Construction de toiture Aude
- Construction de toiture Aveyron
- Construction de toiture Bas-Rhin
- Construction de toiture Bouches-du-Rhône
- Construction de toiture Calvados
- Construction de toiture Cantal
- Construction de toiture Charente
- Construction de toiture Charente-Maritime
- Construction de toiture Cher
- Construction de toiture Corrèze
- Construction de toiture Corse-du-Sud
- Construction de toiture Côte-d'Or
- Construction de toiture Côtes-d'Armor
- Construction de toiture Creuse
- Construction de toiture Deux-Sèvres
- Construction de toiture Dordogne
- Construction de toiture Doubs
- Construction de toiture Drôme
- Construction de toiture Essone
- Construction de toiture Eure
- Construction de toiture Eure-et-Loir
- Construction de toiture Finistère
- Construction de toiture Gard
- Construction de toiture Gers
- Construction de toiture Gironde
- Construction de toiture Haute-Corse
- Construction de toiture Haute-Garonne
- Construction de toiture Haute-Loire
- Construction de toiture Haute-Marne
- Construction de toiture Hautes-Alpes
- Construction de toiture Haute-Saône
- Construction de toiture Haute-Savoie
- Construction de toiture Hautes-Pyrénées
- Construction de toiture Haute-Vienne
- Construction de toiture Haut-Rhin
- Construction de toiture Hauts-de-Seine
- Construction de toiture Hérault
- Construction de toiture Ille-et-Vilaine
- Construction de toiture Indre
- Construction de toiture Indre-et-Loire
- Construction de toiture Isère
- Construction de toiture Jura
- Construction de toiture Landes
- Construction de toiture Loire
- Construction de toiture Loire-Atlantique
- Construction de toiture Loiret
- Construction de toiture Loir-et-Cher
- Construction de toiture Lot
- Construction de toiture Lot-et-Garonne
- Construction de toiture Lozère
- Construction de toiture Maine-et-Loire
- Construction de toiture Manche
- Construction de toiture Marne
- Construction de toiture Mayenne
- Construction de toiture Meurthe-et-Moselle
- Construction de toiture Meuse
- Construction de toiture Morbihan
- Construction de toiture Moselle
- Construction de toiture Nièvre
- Construction de toiture Nord
- Construction de toiture Oise
- Construction de toiture Orne
- Construction de toiture Paris
- Construction de toiture Pas-de-Calais
- Construction de toiture Puy-de-Dôme
- Construction de toiture Pyrénées-Atlantiques
- Construction de toiture Pyrénées-Orientales
- Construction de toiture Rhône
- Construction de toiture Saône-et-Loire
- Construction de toiture Sarthe
- Construction de toiture Savoie
- Construction de toiture Seine-et-Marne
- Construction de toiture Seine-Maritime
- Construction de toiture Seine-Saint-Denis
- Construction de toiture Somme
- Construction de toiture Tarn
- Construction de toiture Tarn-et-Garonne
- Construction de toiture Territoire de Belfort
- Construction de toiture Val-de-Marne
- Construction de toiture Val-d'Oise
- Construction de toiture Var
- Construction de toiture Vaucluse
- Construction de toiture Vendée
- Construction de toiture Vienne
- Construction de toiture Vosges
- Construction de toiture Yonne
- Construction de toiture Yvelines
Voir Aussi
- Comment définir les travaux d'entretien, de réparation et d'amélioration d'un immeuble en location ?
Dans cet article vous trouverez quelques explications concernant les différences entre travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration pour un immeuble en location et s’ils sont oui ou non déductibles des impôts fonciers.
- Fermacell® plaques rigides
- Les toitures à membranes bitumineuses
- Guide pour vos travaux de toiture
- Faire construire une maison
- Pour refaire une toiture, quelle démarche adopter ?
- Grue de chantier
- Isolant à base de fibres textiles recyclées
- La pelleteuse
- Toiture composite