Bioclimatisme et solaire Deux-Sèvres

Le principe d'une maison bioclimatique est de profiter des ressources, du climat et de l'environnement où elle est bâtie pour canaliser les diverses énergies offertes par la nature.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

steaconfort
06.08.88.77.49
88 rue des guigneraies
Chauray, Deux-Sèvres
Fradin Bénétreau Moreau
05 49 74 10 88
Zoning Industriel De Saint Porchaire
Bressuire, Deux-Sèvres
Auger Jean-paul
05 49 72 08 89
Rue Du Parc
Boisme, Deux-Sèvres
Jarriau Thierry
05 49 04 22 20
5 Rue Du Mal De Lattre De Tassigny
Le Busseau, Deux-Sèvres
Sngc Finergie
05 49 24 16 17
Z I De Souche (92 Rue Des Ors)
Niort, Deux-Sèvres
SNGC
(067) 807-8144
92 rue des Ors
NIORT, Deux-Sèvres
Ribot Maurice
05 49 27 91 54
Lieu-dit La Gazonniere
St Martin Les Melle, Deux-Sèvres
Cedeo
05 49 66 60 32
Zoning Industriel Louzy
Thouars, Deux-Sèvres
Papin Régis
05 49 65 78 35
7 Rue De Pinier
Le Breuil Sous Argenton, Deux-Sèvres
Martin Rondeau
05 49 67 83 37
Rue De Villeneuve
Louzy, Deux-Sèvres

Source : 

Il ne s'agit pas d'une maison forcément construite avec des matériaux naturels (ossatures bois par exemple) ou utilisant des équipements (panneaux photovoltaïques), voire décorée avec des matériaux non polluants (peintures naturelles) mais plus d'un habitat qui va profiter, par sa disposition, l'agencement de ses fenêtres ou son isolation, des apports extérieurs. A ce titre, on ne pourra véritablement pas parler d'une maison bioclimatique type puisqu'elle n'est pas « active » et ne répond donc pas à des codes de construction totalement définis. Alors comment faire de son habitat une maison bioclimatique ? Avec bon sens, en choisissant des alternatives au mode d'habitation en place, en prenant garde à chaque possibilité qui nous est offerte de devenir moins energivore. Il s'agit donc, finalement, de construire, d'équiper ou d'aménager efficacement.

L'apport solaire

Sans forcément recourir à l'énergie solaire (panneaux photovoltaïques, panneaux solaires, chauffe-eau solaire...), une maison bioclimatique profitera tout de même du rayonnement solaire pour chauffer une bonne partie des pièces. La disposition de ces dernières se révèle donc être un premier point qui doit attirer votre attention : les espaces où vous vivrez le plus seront primordialement placés au Sud, pour profiter d'un apport de chaleur important. A l'inverse et fort logiquement, les pièces qui nécessitent le moins une température élevée seront conçues au Nord. Mais pour éviter que votre maison devienne un four pendant la saison estivale, des avancées de toit judicieuses permettront de protéger votre habitat du soleil.

L'isolation

Autre pierre angulaire d'une maison bioclimatique (et d'ailleurs de toute maison écolo), l'isolation, qui doit être le fer de lance de toute réflexion. Une maison bien isolée réduira considérablement vos besoins de chauffage. Dès lors, on privilégiera une isolation externe plutôt qu'interne. Par isolation, on peut également entendre « s'isoler par la végétation » (plantes grimpantes pour éviter le réchauffement des murs en été).

Energie

Le sol environnant, via le principe des puits canadiens ou puits provençaux est également source de bien des avantages, grâce au principe de la géothermie. Il est acquis qu'en été le sol est plus frais que l'air, et qu'en hiver, c'est l'inverse, le sol est source de chaleur par rapport à la froidure de l'extérieur. Grâce à un mouvement d'air, vous pouvez donc chauffer votre intérieur en hiver et le rafraîchir en été. Quant au chauffage d'appoint qui comble ce que le soleil n'a pu, naturellement, vous apporter, il sera souvent constitué d'un apport calorifère au bois.

Lire la suite du dossier Bioclimatisme et solaire sur Idéesmaison