Avocat

Un avocat est un professionnel du droit, qui a pour mission de défendre les intérêts d’une personne physique ou morale devant la justice. Les défenseurs existaient déjà dès l’époque antique, en Grèce et à Rome, mais on faisait rarement appel à eux pour défendre la cause d’une personne. La plupart du temps, l’accusé se défendait tout seul, d’après la loi de Solon.

Historique du métier d’avocat

C’est sous le règne du roi Philippe III de France que le métier commence à s’organiser. Celui-ci a émis une ordonnance pour fixer les règles qui régissent ce métier. Ainsi, on avait fixé comme règle que tous les avocats devaient prêter serment, plaider pour une cause juste, et être payés avec un salaire modéré. Les avocats en France portent une robe noire, qui était la tenue des clercs du Moyen Age, dont une certaine partie était avocats. C’est dans le capitulaire de Charlemagne qu’on commence à trouver des indications claires relatives au métier d’avocat. Cependant, c’est seulement vers l’année 1302 que débute le barreau et c’est en 1327 que fut créé le tableau des avocats. L’apparition de la déontologie et des règles qui s’y rattachent remonte à cette même année.

Les cas nécessitants un avocat ?

Une personne a besoin des services d’un avocat lorsqu’elle est mise en examen, donc accusée d’une infraction, qui est l’objet d’une instruction judiciaire. Elle peut refuser de répondre aux questions lors d’un interrogatoire pour pouvoir bénéficier des conseils de son avocat dans les réponses qu’elle donnera au juge d’instruction. Il arrive assez souvent que le suspect soit d’abord interrogé à titre de témoin dans une enquête, mais en fait, c’est une manière de contourner son droit à un avocat qui le permet de ne parler qu’en présence de celui-ci. C’est pour le conseil et l’expertise que l’on fait appel à un avocat lorsqu’on se trouve dans une situation délicate, comme une arrestation, une poursuite ou une accusation de crime.

C’est l’enjeu qui détermine le choix de prendre un avocat ou non. C’est surtout dans les situations de « vrai péril » que l’on doit faire appel à un avocat, c’est-à-dire des cas graves, lorsque vous vous trouvez dans une situation compliquée et que vous pensez ne pas pouvoir vous en sortir seul. Mais on n’a pas besoin d’attendre que les choses s’aggravent, c’est pour cette raison qu’on lui demande des conseils. Les individus, aussi bien que les personnes consultent donc les avocats aussi bien en cas de problème qu’en situation normale. Etant spécialistes en droit, ils conseillent leurs clients dans leurs affaires, dans les différentes transactions de l’entreprise. C’est l’avocat d'affaires qui est spécialisé dans ce genre d’opération.

A quel moment faut-il consulter un avocat?

La plupart du temps, on ne laisse pas traîner les choses avant d’aller voir un avocat. Il faut toujours agir rapidement. En cas d’accident par exemple, un réclamant qui envisage des poursuites judiciaires ne pourra pas le faire indéfiniment, à n’importe quel moment. Le délai sur ses droits est limité suivant le cas et le fait. Ce délai peut varier considérablement d’un fait à un autre. Il ne faut donc pas attendre qu’une longue période se soit écoulée avant d’engager les poursuites, si vous envisagez de le faire, car cela peut tourner la situation à votre désavantage.

Avocat du divorce

Le divorce est une procédure qui nécessite l’intervention d’un avocat pour chacun des époux. Il est tout de même possible de ne prendre qu’un seul avocat pour les époux, si le divorce se fait par consentement mutuel et qu’ils sont d’accord. L’avocat du divorce a pour mission de prodiguer des conseils à son client, de le représenter devant le tribunal et d’accomplir au nom de son client tous les actes de procédure du divorce. Pour choisir un avocat, on peut consulter la liste des avocats du barreau auprès des tribunaux de grande instance. Si vous n’avez pas assez de moyens pour vous payer les services d’un avocat, il vous sera possible de demander une aide juridictionnelle. Celui qui sera chargé de statuer sur le divorce sera le juge aux affaires familiales auprès du tribunal de grande instance, dans le lieu où la famille habite. Dans le cas où les époux ont chacun leur propre résidence, on choisira l’endroit où habite l’un des conjoints qui garde les enfants mineurs. Un divorce par consentement mutuel signifie que les époux partagent le même point de vue en ce qui concerne le principe du divorce et les conséquences que cela entraîne.

Conditions d’un divorce à l’amiable

Pour qu’un divorce se fasse avec le moindre heurt possible, les époux devront être d’accord sur toutes les modalités, et surtout pour régler celles qui concernent l’exercice de l’autorité parentale. Il faut que les deux époux consentent ensemble au divorce. Le juge fera en sorte de préserver les intérêts de chacun et ceux des enfants dans la décision qu’il prend. Il ne s’intéressera pas au motif de la rupture. Chacun des époux est entendu sparément, puis ensemble avec les avocats, par le juge. Il existe aussi d’autres cas de divorce. Le premier cas, c’est lorsque les époux acceptent tous les deux le principe du divorce, en reconnaissant donc que le mariage a échoué. C’est pour fixer les termes d’un accord global qu’ils s’en remettent au juge. Le deuxième, c’est lorsque le lien conjugal est définitivement rompu, et qu’il n’y a plus de vie commune entre les époux, qui vivent séparément depuis au moins 2 ans au moment de l’assignation du divorce. Le juge tient compte aussi de cette période de séparation qui précède l’assignation. Le dernier cas, c’est le divorce pour faute. L’un des époux peut demander le divorce parce que son conjoint a violé les obligations du mariage, de manière répétitive ou non, mais qui rend impossible le fait de continuer à mener une vie commune. On entend par violation des obligations du mariage les violences conjugales, les adultères, les injures, etc. Il revient au juge des affaires familiales de statuer si ces faits peuvent justifier le divorce.

Articles Régionaux
- Avocat Ain
- Avocat Aisne
- Avocat Allier
- Avocat Alpes-de-Haute-Provence
- Avocat Alpes-Maritimes
- Avocat Ardèche
- Avocat Ardennes
- Avocat Ariège
- Avocat Aube
- Avocat Aude
- Avocat Aveyron
- Avocat Bas-Rhin
- Avocat Bouches-du-Rhône
- Avocat Calvados
- Avocat Cantal
- Avocat Charente
- Avocat Charente-Maritime
- Avocat Cher
- Avocat Corrèze
- Avocat Corse-du-Sud
- Avocat Côte-d'Or
- Avocat Côtes-d'Armor
- Avocat Creuse
- Avocat Deux-Sèvres
- Avocat Dordogne
- Avocat Doubs
- Avocat Drôme
- Avocat Essone
- Avocat Eure
- Avocat Eure-et-Loir
- Avocat Finistère
- Avocat Gard
- Avocat Gers
- Avocat Gironde
- Avocat Haute-Corse
- Avocat Haute-Garonne
- Avocat Haute-Loire
- Avocat Haute-Marne
- Avocat Hautes-Alpes
- Avocat Haute-Saône
- Avocat Haute-Savoie
- Avocat Hautes-Pyrénées
- Avocat Haute-Vienne
- Avocat Haut-Rhin
- Avocat Hauts-de-Seine
- Avocat Hérault
- Avocat Ille-et-Vilaine
- Avocat Indre
- Avocat Indre-et-Loire
- Avocat Isère
- Avocat Jura
- Avocat Landes
- Avocat Loire
- Avocat Loire-Atlantique
- Avocat Loiret
- Avocat Loir-et-Cher
- Avocat Lot
- Avocat Lot-et-Garonne
- Avocat Lozère
- Avocat Maine-et-Loire
- Avocat Manche
- Avocat Marne
- Avocat Mayenne
- Avocat Meurthe-et-Moselle
- Avocat Meuse
- Avocat Morbihan
- Avocat Moselle
- Avocat Nièvre
- Avocat Nord
- Avocat Oise
- Avocat Orne
- Avocat Paris
- Avocat Pas-de-Calais
- Avocat Puy-de-Dôme
- Avocat Pyrénées-Atlantiques
- Avocat Pyrénées-Orientales
- Avocat Rhône
- Avocat Saône-et-Loire
- Avocat Sarthe
- Avocat Savoie
- Avocat Seine-et-Marne
- Avocat Seine-Maritime
- Avocat Seine-Saint-Denis
- Avocat Somme
- Avocat Tarn
- Avocat Tarn-et-Garonne
- Avocat Territoire de Belfort
- Avocat Val-de-Marne
- Avocat Val-d'Oise
- Avocat Var
- Avocat Vaucluse
- Avocat Vendée
- Avocat Vienne
- Avocat Vosges
- Avocat Yonne
- Avocat Yvelines